DE | FR
Rentbrella, une application lancée pour la première fois au Brésil en 2018, installe des kiosques ressemblant à des automates et remplis de 100 parapluies chacun à travers la ville de New York.
Rentbrella, une application lancée pour la première fois au Brésil en 2018, installe des kiosques ressemblant à des automates et remplis de 100 parapluies chacun à travers la ville de New York.Image: twitter

Une app' de partage de parapluie fait fureur à New York

Une start-up active dans la location de parapluies se développe à New York et affirme qu'elle va bientôt devenir le «Uber de la pluie».
04.01.2022, 05:5204.01.2022, 06:43

Rentbrella, une application lancée pour la première fois au Brésil en 2018, installe des kiosques ressemblant à des automates et remplis de 100 parapluies chacun à travers la ville de New York, aux Etats-Unis. De plus, la location de ces parapluies est gratuite pendant les 24 premières heures.

Comment ça marche?

Pour louer un parapluie à travers l'application, il suffit de scanner un QR code qui permet de déverrouiller et de retourner des parapluies dans les différents kiosques de la ville, comme l'explique le New York Post.

Selon le co-fondateur de la start-up, Freddy Marcos, ce service est avant tout destiné aux pendulaires qui se retrouvent soudainement sous la pluie, mais qui n'ont pas envie de débourser 10 ou 15 dollars (9 à 13 francs) pour un parapluie de bodega, ces petites épiceries qui se trouvent à tous les coins de rue de la Grande pomme:

«Notre modèle est très simple. Les clients prennent un parapluie, ils rentrent chez eux, puis le lendemain, ils le rendent»
Le co-fondateur de Rentbrella, Freddy Marcos
Les cofondateurs brésiliens de Rentbrella, tout sourire, à New York.
Les cofondateurs brésiliens de Rentbrella, tout sourire, à New York.

Est-ce vraiment rentable financièrement?

Si les clients ne retournent pas le parapluie dans les 24 heures, ils doivent payer 2 dollars (1,80 franc) pour le deuxième jour et encore 2 dollars supplémentaires pour le troisième jour. S'ils n'ont toujours pas retourné le parapluie après quatre jours, ils sont facturés 16 dollars (14 francs) et peuvent garder le parapluie... à vie.

Depuis que Rentbrella a installé ses premières machines en octobre dernier, environ 98% des clients ont rendu leur parapluie dans les 24 heures, toujours selon le jeune entrepreneur. La société dispose actuellement de 3500 parapluies dans 35 kiosques à travers Manhattan et Brooklyn et prévoit d'atteindre 100 stations d'ici début 2023.

Comme les frais de 2 dollars ne se traduisent pas par un déluge d'argent, Rentbrella prévoit de gagner des sous en vendant des publicités sur les parapluies. C'est un modèle qui fonctionne déjà à São Paulo, au Brésil, où l'entreprise compte près de 400 stations et réalise des bénéfices, en grande partie grâce aux publicités d'une compagnie d'assurance maladie. Après New York, la start-up compte s'installer à Londres... et qui sait peut-être qu'un jour leur service sera disponible en Suisse.

Rien à voir, mais voici le making off de la photo de presse du Conseil fédéral

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
Si jamais, ce diamant noir venu de l'espace sera bientôt aux enchères
Un diamant noir hors du commun, et c'est peu dire vu qu'il vient de l'espace, sera vendu au plus offrant par la maison de ventes aux enchères Sotheby's, le mois prochain.

Elle est surnommée The Enigma (l'enigme). La pierre précieuse, qui vaut tout de même un record de 555,55 carats, a été classée parmi les diamants les plus grands et les plus résistants du monde. Selon les experts en gemmologie de la célèbre maison de vente aux enchères Sotheby's, elle serait tombée sur la terre, en provenance de l'espace, il y a plusieurs millions d'années. Ce fameux diamant noir sera mis en vente début février, à Londres.

L’article