DE | FR
Des annonces qui font froid dans le dos.
Des annonces qui font froid dans le dos. Image: sda

Les espions américains prévoient le pire pour l'avenir du monde

Un rapport des renseignements américains dresse un bilan préoccupant des menaces qui peuvent frapper les Etats-Unis et leurs alliés.
09.03.2022, 07:2309.03.2022, 12:34

Un article du site Bloomberg déballe un dossier des services secrets américains. Et l'incipit est plutôt alarmant: la Chine développe l'une des plus grandes forces nucléaires de l'histoire tandis que la Russie exploitera toutes les opportunités pour saper les Etats-Unis et ses alliés, selon l'évaluation annuelle faite par le Bureau du renseignement national. Et ça, un détail qui a son importance, c'était avant les folies de Poutine. Vous voilà prévenus.

Le document déclassifié de 31 pages a été rendu public par la House Intelligence Committee, une Commission permanente du Congrès des Etats-Unis. La pièce nous apprend, outre la Chine et la Russie, que l'Iran continuera à menacer les intérêts américains en sapant l'influence américaine au Moyen-Orient.

Le rapport souligne également le contexte tendu qui se présente à la superpuissance américaine:

«Au cours de l'année à venir, les États-Unis et leurs alliés seront confrontés à un environnement de sécurité mondial de plus en plus complexe et interconnecté, marqué par le spectre croissant de la concurrence et des conflits entre grandes puissances, tandis que des menaces collectives et transnationales contre toutes les nations et tous les acteurs se disputent notre attention et notre fin.»

La Russie était déjà décidée à envahir l'Ukraine

L'évaluation, qui remonte au 21 janvier, a été finalisée avant l'invasion. Poutine avait annoncé «vouloir dominer l'Ukraine et d'autres pays à court terme», tout en évitant un conflit direct avec les forces américaines.

Bloomberg cite aussi l'impact des Wagner et autres sociétés paramilitaires privées financées par la Russie, «dans les conflits armés en Syrie étendent à moindre coût la portée militaire de Moscou dans des zones allant de la Syrie à la République centrafricaine et au Mali, permettant à la Russie de désavouer son implication et de prendre ses distances», selon les documents.

La Chine est, quant à elle, prête à tout pour briser l'influence américaine (encore) et créer des dissensions entre Washington et ses alliés, pour assoir leur système autoritaire. Et d'enchaîner:

«La Chine restera la principale menace pour la compétitivité technologique des États-Unis alors que Pékin cible des secteurs clés et des technologies commerciales et militaires propriétaires des entreprises et institutions américaines et alliées.»

Les services de renseignements américains poursuivent leur analyse en soulignant que la Chine serait capable de lancer des cyberattaques qui perturberaient «des services d'infrastructure aux Etats-Unis, comme les oléoducs et gazoducs et les systèmes ferroviaires.»

La Corée du Nord se renforce dans le nucléaire

Le rapport rapporte d'autres informations à propos du terrorisme et le réseau Al-Qaïda, mais surtout sur la Corée du Nord et les tests de missiles balistiques armés par Kim Jong Un. Les espions américains expliquent que le chef suprême nord-coréen est fermement décidé à étendre son arsenal nucléaire. Mais le régime dictatorial développe aussi un programme cybernétique représentant une menace pour les Etats-Unis. (svp)

La crise ukrainienne en images

1 / 13
La crise ukrainienne en images
source: sda
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Guerre en Ukraine: un couple se marie en pleine guerre

Plus d'articles sur le thème «Economie»

Le montant investi par les banques suisses dans le charbon donne le tournis

Link zum Artikel

Amazon double ses profits à 14 milliards de dollars (merci le Covid)

Link zum Artikel

Fraude fiscale: nouvelle galère en vue pour Donald Trump

Link zum Artikel

Bientôt 2 francs le litre d'essence en Suisse? Etat des lieux en 4 points

Link zum Artikel

Année calamiteuse: Credit Suisse perd 1,6 milliard de francs en 2021

Link zum Artikel

Le nombre d'utilisateurs de Facebook baisse pour la première fois

Link zum Artikel

La crise ukrainienne représente une menace pour la croissance mondiale

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
Ces militants dégoûtés par leur héros Eric Zemmour et son parti
«Reconquête!», le parti d'Eric Zemmour, désormais candidat aux législatives (qui auront lieu à la mi-juin), compte des déçus parmi ses jeunes militants. En cause, un manque de reconnaissance crasse.

Le parti de celui qui voulait rompre avec les partis politiques traditionnels semble finalement être un parti comme les autres. Avec les mêmes hiérarchies, les mêmes tromperies, les mêmes machines à désillusion. Le Monde a recueilli les témoignages de jeunes militants dont le désenchantement est à la mesure de leur engagement – non récompensé – pour Eric Zemmour et la cause qu'il porte désormais dans le cadre des élections législatives, comme candidat dans le Var.

L’article