International
Etats-Unis

Joe Biden affirme qu'il ne graciera pas son fils Hunter Biden

Joe Biden affirme qu'il ne graciera pas son fils Hunter

President Joe Biden talks with his son Hunter Biden as he arrives Delaware Air National Guard Base in New Castle, Del., Tuesday, June 11, 2024. (AP Photo/Manuel Balce Ceneta)
Joe Biden,Hunter Biden
Joe et Hunter Biden.Keystone
Le dirigeant américain, qui s'était déjà engagé à ne pas gracier son fils Hunter Biden en cas de culpabilité, a réaffirmé jeudi ses intentions lors du sommet du G7.
13.06.2024, 22:50
Plus de «International»

Le président américain Joe Biden a assuré jeudi qu'il ne gracierait pas son fils Hunter, jugé coupable aux Etats-Unis de détention illégale d'arme à feu, sur fond d'addiction au crack.

«Non», a répondu M. Biden à la question d'un journaliste au cours d'une conférence de presse au sommet du G7 en Italie:

«Je ne le gracierai pas et je ne commuerai pas non plus la peine à laquelle il sera condamné»

Le démocrate, qui affrontera le 5 novembre son prédécesseur et rival républicain Donald Trump, s'était déjà engagé à ne pas gracier son fils en cas de culpabilité, assurant «respecter la procédure judiciaire».

Reconnu coupable par un jury de mensonges et de détention illégale d'un revolver en 2018, Hunter Biden, 54 ans, encourt en théorie jusqu'à 25 ans de prison mais une peine alternative pourra être aussi décidée.

Cet ancien avocat et homme d'affaires, reconverti en artiste-peintre, était jugé pour avoir menti sur sa consommation de drogues lors de l'achat d'un Colt Cobra dans une armurerie le 12 octobre 2018. (ats/jch)

Le débat politique 100% faux de la RTS
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Une amibe «mangeuse de cerveau» tue un jeune homme en pleine santé
Un Israélien de 25 ans a contracté une infection rare due à une amibe. Il est décédé peu de temps après.

Un jeune homme israélien a récemment succombé à une encéphalite causée par une amibe rare appelée Naegleria Fowleri, également connue sous le nom d'«amibe mangeuse de cerveau». L'hôpital Beilinson, où l'individu de 25 ans était soigné, a expliqué que son décès était lié à cette dangereuse infection.

L’article