DE | FR
Les Américains quittent La Nouvelle-Orléans face à l'arrivée de Ida.
Les Américains quittent La Nouvelle-Orléans face à l'arrivée de Ida. Image: sda

La Nouvelle-Orléans se vide de ses habitants, est-elle prête à affronter Ida?

Le Centre national américain des ouragans craint le pire. Seize ans après Katrina qui avait fait 1500 morts à La Nouvelle-Orléans. La ville a-t-elle les moyens de lutter contre Ida?
28.08.2021, 16:4729.08.2021, 10:00
Suivez-moi

Au matin du 29 août 2005, l'ouragan Katrina frappait le sud des Etats-Unis, devenant une des tempêtes les plus meurtrières et chères de l'histoire du pays. On comptait alors plus de 1500 morts rien qu'à La Nouvelle-Orléans, dont 80% du territoire a été inondé.

Seize ans plus tard, jour pour jour, c'est Ida qui menace la même région. D'après le New York Times, l'ouragan a atteint la catégorie 4 avec des vents maximums compris entre 210 et 249 km/h, pour Katrina c'était la classe 5.

«On s'attend à ce qu'Ida soit un ouragan majeur extrêmement dangereux lorsqu'il atteindra les côtes de la Louisiane»
Le Centre national américain des ouragansdans le New york times

Le centre, ajoute qu'il est urgent que les gens se préparent au pire dans la zone d'alerte. La grande question est, désormais, de savoir si l'ouragan va gagner encore en intensité avant de toucher terre aux Etats-Unis.

Bouchons à la sortie de La Nouvelle-Orléans alors que les américains quittent la ville.
Bouchons à la sortie de La Nouvelle-Orléans alors que les américains quittent la ville. Image: sda

Et ce gain en puissance pourrait se faire très rapidement, selon les experts américains. En effet, les recherches menées cette dernière décennie montrent qu'en moyenne, cette intensification rapide des ouragans est en augmentation, en partie parce que les océans – qui fournissent l'énergie à ces tempêtes – gagnent en température en raison du réchauffement climatique.

La trajectoire de la tempête.
La trajectoire de la tempête.source: new york times

Les américains sont-ils préparés?

La Big Easy, comme on surnomme la Nouvelle-Orléans a pris des mesures après le drame de Katrina. Il faut rappeler que si le quartier historique de la ville se situe hors des zones inondables, la cité moderne s'est étendue en conquérant des terres sur les marécages environnants. Ce sont ces espaces qui ont subi le plus fort de l'inondation. 👇

Image: AP

La tragédie a forcé les autorités à réfléchir sur l’aménagement du territoire. L'un des éléments qui devrait prévenir les inondations, à l'avenir, est le Mirabeau Water Garden (ici 👇). Ce dernier consiste en un superbe parc, qui peut être rempli d'eau pour préserver la ville.

En dehors de ce projet, dans les quartiers, les espaces ont été réaménagés pour y intégrer de la verdure et des bassins naturels qui recueilleront l’eau quand ça débordera, relate radio canada.

Mais c'est hors de la ville que les travaux sont les plus avancés, le système de digues, de barrières et de pompes dans la région a été restauré. Plus de 14 milliards de dollars ont été investis dans la reconstruction de ce réseau. À l'exception de trois projets de drainage, le reste est terminé.

Image: sda

Le West Closure Complex (c'est lui 👆) a la capacité d’évacuer l’équivalent du volume d’une piscine olympique toutes les cinq secondes et il est prêt à affronter Ida.

Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)

1 / 13
Après les intempéries, la vie «normale» reprend à la Neuveville (BE)
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un trio américano-danois remporte le prix Nobel de chimie
Le prix Nobel de chimie a été attribué mercredi à Morten Meldal, Carolyn Bertozzi et Barry Sharpless. Ce dernier avait déjà remporté la prestigieuse récompense en 2001: c'est rarissime.

Le Nobel de chimie a été décerné mercredi au Danois Morten Meldal, à l'Américaine Carolyn Bertozzi et à son compatriote Barry Sharpless, qui réussit l'exploit rarissime de décrocher un deuxième Nobel. Ils sont récompensés pour le développement de la «chimie clic».

L’article