ciel clair-3°
DE | FR
International
Etats-Unis

Elections de mi-mandat: Biden craint «le chaos» du 6 janvier

Elections de mi-mandat: Biden craint le «chaos» du 6 janvier

President Joe Biden speaks about threats to democracy ahead of next week's midterm elections, Wednesday, Nov. 2, 2022, at the Columbus Club in Union Station, near the U.S. Capitol in Washington. (AP P ...
Le président Joe Biden met en garde contre les menaces grandissantes sur la démocratie américaine.Image: sda
Des candidats républicains sont prêts à refuser les résultats du vote aux élections du 8 novembre, le premier scrutin organisé dans l'ensemble du pays depuis l'attaque du Capitole.
03.11.2022, 04:5003.11.2022, 07:25

«C'est inédit, illégal et anti-américain»: le président américain Joe Biden a mis en garde mercredi les candidats prêts à refuser les résultats du vote, à six jours des élections de mi-mandat:

«Cela ouvre la voie au chaos. Nous ne pouvons plus tenir la démocratie pour acquise»
Joe Biden

Le président Biden s'exprimait à quelques encablures du Capitole, siège du congrès des Etats-Unis d'Amérique, que les partisans de son prédécesseur à la Maison-Blanche Donald Trump, convaincus de sa victoire à l'élection présidentielle de 2020, avaient attaqué dans un chaos sans nom, le 6 janvier 2021.

«J'aimerais pouvoir dire que l'assaut contre notre démocratie a pris fin ce jour-là. Mais je ne peux pas. Il y a des candidats qui se présentent à tous les échelons de l'Etat américain [...] qui refusent de s'engager à accepter les résultats des élections auxquelles ils sont candidats.»
Joe Biden

«Des truquages»

Lors de cette élection du 8 novembre, les Américains sont appelés à renouveler l'ensemble des sièges de la chambre américaine des représentants et un tiers du Sénat. Toute une série de postes de gouverneurs et d'élus locaux sont également en jeu.

Parmi ces candidats, l'ascension fulgurante de Kari Lake, candidate au poste de gouverneure dans l'Etat très disputé de l'Arizona, donne des sueurs froides aux démocrates. La républicaine continue de dénoncer le résultat de la présidentielle de 2020, assurant que l'élection a été volée à Donald Trump, malgré les innombrables preuves du contraire. Cette quinquagénaire menace aussi de ne pas reconnaître le résultat de son propre scrutin:

«Je vais gagner l'élection. C'est le résultat que j'accepterai»
Kari Lake

L'ancien président Donald Trump, qui n'a jamais reconnu sa défaite à la présidentielle de 2020, semble aussi se préparer à contester le résultat des «midterms», s'ils venaient à être défavorables aux républicains.

Les républicains se montrent de plus en plus confiants dans leurs chances de le priver de ses majorités au congrès. Selon les enquêtes d'opinion les plus récentes, l'opposition républicaine a de très grandes chances de s'emparer de la chambre. Le sort du Sénat reste plus incertain. (ats/jch)

Elle s'apprête à plonger en mer et tombe nez à nez avec un requin

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Pourquoi le temps joue contre l'Ukraine
Alors que la Russie se prépare à lancer une nouvelle grande offensive, l'Ukraine se trouve dans une position délicate: son armée manque d'hommes et de munitions, et les chars occidentaux pourraient arriver trop tard.

C'est l'enfer sur terre: ces derniers mois, la ville ukrainienne de Bakhmout a été l'un des endroits les plus disputés d'Ukraine. De nombreuses maisons ont été détruites, des rues entières ont été bombardées, la plupart des habitants ont quitté la ville depuis longtemps.

L’article