DE | FR

Un an après sa mort, Minneapolis commémore George Floyd

epa09224570 Rev. Al Sharpton  (R) speaks to hundreds of supporters as he shares the stage with Attorney Ben Crump (C) and Bridgett Floyd (L), sister of George Floyd, at a rally in Minneapolis, Minnesota, USA, 23 May 2021. The rally is  part of several days of events to commemorate the anniversary of George Floyd's death which sparked the Black Lives Matter movement around the world.  EPA/CRAIG LASSIG

Avant de défiler dans les rues de la ville, plusieurs membres de la famille Floyd ont prononcé un discours, de même que l’avocat Ben Crump, qui représente de nombreuses familles afro-américaines endeuillées à la suite de violences policières. Image: sda

A l'avant-veille de l'anniversaire du drame, Minneapolis commémore George Floyd. Environ 1500 manifestants ont défilé dans les rues de la ville.



Dimanche, la famille et les amis du quadragénaire afro-américain qui avait été filmé suffoquant pendant près de dix minutes sous le poids du policier Derek Chauvin, se sont rassemblés dans le centre de Minneapolis.

Un rassemblement était prévu à 16h devant le bâtiment où Derek Chauvin a été reconnu coupable de meurtre le 20 avril. L’ancien policier, aujourd’hui incarcéré, sera fixé sur sa peine le 25 juin.

George Floyd, un an après

abspielen

Vidéo: YouTube/Good Morning America

Avant de défiler dans les rues de la ville, plusieurs membres de la famille Floyd ont prononcé un discours, de même que l’avocat Ben Crump. Connu pour représenter de nombreuses familles afro-américaines endeuillées à la suite de violences policières. Le gouverneur démocrate du Minnesota, Tim Walz, était aussi présent.

Pour Ben Crump, les avancées politiques sont aussi importantes que les victoires juridiques. ben crump

À leurs côtés, se trouvait notamment Sybrina Fulton, la mère de Trayvon Martin, dont la mort en 2012 en Floride a donné naissance au mouvement «Black Lives Matter».

La famille Floyd à la Maison-Blanche

D’autres commémorations sont prévues dans les prochains jours, notamment mardi, jour anniversaire du meurtre. Pour l'occasion, le président Joe Biden accueillera la famille de George Floyd à la Maison Blanche, selon CNN.

Des patrouilles citoyennes

Un an après, Minneapolis est toujours marquée par la violence et face à une flambée des homicides et des agressions armées. Trois enfants ont été blessés récemment par des balles perdues, où des habitants de la ville se sont organisés en patrouilles citoyennes.

Mais dimanche, les responsables religieux et les patrouilles ont promis d’unir leurs efforts avec ceux de la police pour faire baisser la violence. Le maire Jacob Frey, qui prévoit de créer 200 postes supplémentaires de policiers, a dit soutenir les efforts de la population, y compris les patrouilles citoyennes.

« Nous voulons que le monde voie combien nous, les familles, souffrons, parce que la police nous a enlevé un être cher »

Bridgett Floyd, sœur de George Floyd

George Floyd, 46 ans, avait été tué le 25 mai 2020 à Minneapolis lors de son arrestation par quatre policiers qui le soupçonnaient d’avoir écoulé un faux billet de 20 dollars. Pour le maîtriser, ils l’avaient menotté et mis à plat ventre sur le sol. Le policier Derek Chauvin s’était alors agenouillé sur son cou, maintenant sa pression pendant près de dix minutes.. jusqu’à sa mort. (ga)

1 / 6
Minneapolis commémore George Floyd
source: sda / craig lassig
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles concernant les Etats-unis

Les confidences du fils sulfureux de Joe Biden agitent les Américains

Link zum Artikel

Les Etats-unis évoquent un boycott des JO de Pékin

Link zum Artikel

Que penser des 65 premiers jours du Président Biden

Link zum Artikel

Un rapport de l'OMS sème le trouble entre la Chine et les USA

Link zum Artikel

A Tulsa, Biden panse les plaies de l'histoire des Etats-unis

Joe Biden s'est rendu, mardi, à Tulsa, dans l'Oklahoma, où près de 300 Noirs américains avaient été tués par une foule blanche il y a 100 ans.

«Ce n'était pas une émeute. C'était un massacre». Joe Biden est devenu, mardi 1er juin, le premier président en exercice à se rendre sur le site du massacre de centaines de Noirs américains par une foule blanche à Tulsa, en Oklahoma.

Il y a cent ans, l'un des pires chapitres de l'histoire de la violence raciale aux États-Unis.

«Les événements dont nous parlons se sont déroulés il y a 100 ans, et cependant, je suis le premier président en 100 ans à venir à Tulsa», a souligné le …

Lire l’article
Link zum Artikel