DE | FR

A l'ouverture du procès pour George Floyd, le jury endure son agonie

epa09105503 After nearly a year, a memorial to George Floyd still gathers onlookers outside of Cup Foods, the site where Floyd died in police custody, in Minneapolis, Minnesota, USA, 29 March 2021. Opening statements for the murder trial of former Minneapolis police officer Derek Chauvin who was charged in the death of George Floyd begins today.  EPA/CRAIG LASSIG

Image: sda

Le procès de l'ancien policier Derek Chauvin, inculpé pour le meurtre de George Floyd, s'est ouvert à Minneapolis et devrait durer quatre semaines.



«I can't breathe» («je ne peux pas respirer»). La planète entière a déjà vu ces images. Mais à l’ouverture du procès de l’ex-policier Derek Chauvin, jugé pour le meurtre de George Floyd, le jury a enduré l’intégralité des neuf minutes et 29 secondes d’une vidéo insoutenable.

«I can't breathe», il le répète a 27 reprises. Cet Afro-Américain avait été interpellé après avoir acheté des cigarettes avec un billet contrefait. Menotté et immobilisé au sol, avec le genou de Derek Chauvin pressant sur son cou, l'homme meurt par suffocation.

Sur cet enregistrement qui a fait le tour du monde, George Floyd râle, halète, supplie, avant de perdre connaissance. Les images de son calvaire ont suscité des manifestations géantes à travers les Etats-Unis, mais aussi en Asie et en Europe.

«Derek Chauvin a trahi son serment de policier et a fait un usage excessif et déraisonnable de la force »

Le procureur Jerry Blackwell

L'avocat de Derek Chauvin a pour sa part assuré que son client avait agi conformément à sa formation. Il a demandé aux jurés de se concentrer sur les faits, loin de toute considération politique. Juste avant l'audience, la famille de George Floyd avait au contraire souligné la dimension «historique» de ce procès.

«C'est l'Amérique qui est en procès»

C'est «un référendum sur le chemin parcouru par l'Amérique dans sa quête d'égalité et de justice pour tous», a déclaré Ben Crump, l'avocat de la famille Floyd. «Chauvin est sur le banc des accusés, mais c'est l'Amérique qui est en procès», a renchéri le révérend Al Sharpton, un militant des droits civiques qui, avec les proches de George Floyd.

La défense se concentre sur le fentanyl détecté dans l’organisme de George Floyd

La défense a mis l’accent sur les événements qui ont précédé l’interpellation. L’avocat Eric Nelson a rappelé aux 12 jurés que le gérant de la supérette avait demandé à George Floyd de rendre les cigarettes ou de payer avec un véritable billet. Qu’il avait signalé que Floyd «avait l’air ivre» lors de son appel à la police.

Eric Nelson a promis qu’il présenterait des éléments prouvant que George Floyd a avalé de la drogue pour la dissimuler à la police. Une «speedball», un mélange de méthamphétamine et fentanyl. L’avocat insiste que George Floyd est mort, selon lui, d’une «arythmie cardiaque résultant de son hypertension due à une ingestion de ces drogues.» Le procès qui devrait durer quatre semaines, va apporter son lot de détails pour mieux comprendre les faits. (ats/ga)

Plus d'articles «Actu»

Biden appelle le Congrès à réguler la vente d'armes

Link zum Artikel

Le Prince Philip, consort de la Reine, décède à l'âge de 99 ans

Link zum Artikel

Fuite de données Facebook: 3 raisons pour ne pas les prendre à la légère

Link zum Artikel

La Suisse «inondée de drapeaux arc-en-ciel» pour le mariage pour tous

Link zum Artikel

La Chine change son système électoral à Hong Kong, contre l'opposition

Le président chinois a promulgué une réforme du système électoral à Hong Kong. Cette décision devrait entraîner une marginalisation de l'opposition dans le territoire semi-autonome.

Le comité permanent du parlement chinois a voté, «à l'unanimité», des amendements pour que les mouvements de l'opposition à Hong Kong soient marginalisés. Cette réforme a été imposée par Pékin sans que le Parlement hongkongais n'ait son mot à dire. Elle s'inscrit dans le cadre de la reprise en main musclée de l'ex-colonie britannique engagée par Pékin après l'immense mouvement de contestation de 2019.

Dans une brève dépêche, Chine nouvelle se contente d'indiquer que le «président Xi Jinping …

Lire l’article
Link zum Artikel