DE | FR

Les Américains n'en ont pas fini avec les tornades (mais ils préfèrent en rire)

Après le Kentucky, de violentes tempêtes s'abattent désormais sur le Midwest des Etats-Unis. Mais les habitants de la région ont le cuir solide et préfèrent faire preuve d'un redoutable sens de l'humour.
16.12.2021, 09:1516.12.2021, 11:39

L'apocalypse annoncée

Les habitants ont été appelés à se mettre à l'abri. Le service météorologique américain NWS a mis en garde contre un système orageux «extrêmement violent» susceptible de «battre des records» et de provoquer une pléthore de phénomènes météorologiques dangereux.

  • Des vents extrêmes.
  • De la neige.
  • Des orages.
  • Des tornades et des risques d'incendies.

«Ces tempêtes auront le potentiel de produire des rafales de vent extrêmes pouvant atteindre 100 miles par heure (réd: 160 km/h), ainsi qu'une ou deux tornades puissantes» dans l'Iowa et le Minnesota, a averti le National Weather Service.

Plus de 400 000 personnes étaient privées d'électricité dans plusieurs Etats mercredi soir, dont le Colorado, le Kansas, le Missouri et l'Iowa, selon le site Poweroutage.

Et pendant ce temps, sur Twitter...

Les habitants de la région ne semblent, toutefois, pas particulièrement impressionnés: en tout cas, sur les réseaux sociaux, ils se la jouent «On en a vu d'autres».

Les Animaux Fantastiques ont un nouveau méchant.

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Hillary Clinton pourrait-elle être candidate en 2024 face à Trump?

Link zum Artikel

Le président de Credit Suisse pensait être au-dessus des règles Covid-19

Link zum Artikel

Il ne manquait plus qu'un restaurant NFT à New York, le voici

Link zum Artikel

Les îles Tonga sont coupées du monde réel et virtuel à cause d'un volcan

Link zum Artikel
L'Autriche est le premier pays européen à adopter la vaccination obligatoire
L'Autriche devient le premier pays de l'Union européenne à adopter une loi sur la vaccination anti-Covid-19 obligatoire pour tous les adultes. Votée jeudi par le Parlement, cette mesure est une première dans la lutte contre la pandémie.

Le Parlement autrichien a approuvé le texte jeudi à une large majorité. Il fait ainsi du pays le premier de l'UE à adopter une telle obligation. A l'issue de plusieurs heures de débats, l'annonce est tombée dans la bouche de Doris Bures, seconde présidente du Conseil national. La mesure entrera en vigueur le 4 février.

L’article