DE | FR

Les locataires américains seront expulsés, fini les protections liées au Covid

FILE - In this Aug. 4, 2021, file photo, housing advocates protest outside Gov. Andrew Cuomo's office on the eviction moratorium in New York. The Supreme Court is blocking part of New York's moratorium on evictions, put into effect because of the coronavirus pandemic, less than a month before it is supposed to expire anyway. (AP Photo/Brittainy Newman, File)

Un homme et des pancartes affichant les messages suivants: «Supprimez les loyers!» «Arrêtez les expulsions!» Image: AP

De nombreuses expulsions avaient été suspendues depuis 2020, à cause de la pandémie. Mais la plus haute cour américaine s'est rangée du côté des propriétaires.



La cour suprême des Etats-Unis a levé, jeudi soir, le moratoire (accord d'un délai) sur les expulsions de locataires prévu jusqu'en octobre. Elle a ainsi mis fin aux protections accordées à des millions de personnes en difficultés financières en pleine pandémie de Covid-19.

«Si un moratoire d'expulsion imposé par les autorités fédérales doit se poursuivre, le congrès doit l'autoriser spécifiquement»

La cour suprême, à majorité conservatrice.

Arguant que toute nouvelle reconduction d'un moratoire devait être décidée par le congrès américain et non par les autorités sanitaires, qui étaient jusqu'ici à l'origine de ces mesures, la plus haute cour américaine s'est rangée du côté des propriétaires, qui se disaient victimes de mesures injustifiées.

On rembobine 👇

Déception de la Maison-Blanche

La Maison-Blanche a immédiatement fait part de sa «déception»:

«A cause de cette décision, des familles vont devoir faire face à des expulsions douloureuses et des communautés à travers le pays vont être confrontées à un risque accru d'exposition au Covid-19. Le président Biden appelle une fois de plus toutes les entités qui le peuvent - des villes et des Etats aux tribunaux locaux, en passant par les propriétaires et les agences ministérielles - à agir de toute urgence pour empêcher les expulsions».

La porte-parole du président américain, Jen Psaki

L'exécutif américain s'attendait à ce que ce moratoire soit contesté en justice, mais espérait laisser du temps supplémentaire pour verser aux locataires des fonds alloués pour les aider à payer leurs loyers. (ats/jch)

Earth Hour dans le monde

1 / 14
Earth Hour dans le monde
source: sda / fabio frustaci
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles Actu

Un géant de l'immobilier vacille en Chine et les marchés mondiaux chutent

Link zum Artikel

La rentrée universitaire a commencé! Fâchés, des étudiants résistent

Link zum Artikel

«Un jour, ces molosses vont tuer quelqu'un du village»

Link zum Artikel

Vous planifiez vos vacances d'automne? Ce que vous devez savoir

Link zum Artikel

Le jour où Lionel Messi a refusé de laisser sa place

Link zum Artikel

Entrer en Suisse devient plus compliqué, 15 choses à savoir à ce propos

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

«Un nouveau confinement est un scénario improbable en Suisse»

Un responsable de la santé suisse déclare les mesures en place sont suffisantes, étant donné que la situation actuelle dans les hôpitaux n'est pas alarmante.

Le président de la Conférence des directeurs cantonaux de la santé Lukas Engelberger ne voit pas de raison de durcir les mesures de lutte contre le Covid-19 malgré l'augmentation du nombre de cas. Il ne voit pas non plus de raison de les assouplir.

Le directeur ajoute également que, étant donné que des vaccins sont disponibles, un nouveau confinement est un «scénario improbable». Il s'agit d'intensifier la campagne de vaccination. Le Bâlois suppose que beaucoup de personnes qui ont …

Lire l’article
Link zum Artikel