DE | FR

Trump n'a toujours pas digéré sa défaite à la présidentielle

Image: AP
Le milliardaire américain, qui a perdu la présidentielle de 2020 face à Biden, a réitéré ses accusations de fraude électorale, tout en laissant entendre qu'il pourrait se représenter en 2024.
21.12.2021, 21:0922.12.2021, 06:24

L'ancien président américain a annoncé mardi qu'il tiendrait une conférence de presse le 6 janvier, le jour du premier anniversaire de l'assaut mené contre le Capitole par ses partisans. Dans un communiqué, Donald Trump a affirmé qu'il reviendrait sur l'élection présidentielle de novembre 2020.

L'ex-président a critiqué la commission parlementaire chargée de l'enquête sur cette attaque, qui a choqué les Etats-Unis et le monde, en l'accusant d'être «extrêmement biaisée». Elle devrait plutôt enquêter sur «l'élection présidentielle frauduleuse de 2020», a-t-il lancé. Avant d'ajouter:

«Souvenez-vous que l'insurrection a eu lieu le 3 novembre»

Futur candidat en 2024?

Donald Trump, qui a perdu l'élection de 2020 par plus de sept millions de voix face au démocrate Joe Biden, a laissé entendre ces derniers mois qu'il pourrait briguer un autre mandat en 2024.

La commission parlementaire, qu'il dénonce, cherche à faire la lumière sur les événements du 6 janvier 2021, quand des milliers de partisans de Donald Trump ont envahi le siège du Congrès américain, pour tenter d'empêcher les élus de certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle.

L'ancien magnat de l'immobilier tente par tous les moyens d'empêcher cette commission de s'approcher de trop près et de mettre la main sur des documents susceptibles de l'incriminer. Il multiplie les recours en justice, pour le moment infructueux. (sda/ats/afp)

L'assaut du Capitole en images

1 / 6
L'assaut du Capitole en images
source: epa / michael reynolds
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Commander le nouveau chiot de Joe Biden

Plus d'articles à propos de Donald Trump

Pourquoi les évangélistes adorent Donald Trump

Link zum Artikel

La justice se rapproche de plus en plus de Trump, qui devient nerveux

Link zum Artikel

Voici le cerveau derrière le «quasi»-coup d'Etat de Donald Trump

Link zum Artikel

Le Prix Nobel de la paix pour Donald Trump?

Link zum Artikel
Les jobs qui ne servent à rien n'ont pas disparu. A qui profitent-ils?
Si l'efficacité des employés était le maître-mot du marché, les jobs inutiles devraient disparaître, non? Eh bien... non. Voici en quoi – et à qui – ils sont utiles.

Le concept de «bullshit job» a été rendu célèbre au début des années 2010 par David Graeber, un anthropologue étasunien. Il a connu un succès immédiat parce qu'il permet d'appréhender une réalité que des millions de personnes affrontent tous les jours. Le reporting inutile et dévoreur de temps, les indicateurs de performance absurdes sur lesquels tout le monde triche, les visions prétendument stratégiques, mais vides de sens; ces symptômes sont endémiques de nombreux quartiers d'affaires, mais pas uniquement:

L’article