DE | FR

Une fusillade dans le métro de New York fait 23 blessés et pas de morts

Vidéo: watson
Un homme armé et portant un masque à gaz a déclenché, mardi matin, un engin fumigène dans le métro de New York, en pleine heure de pointe, avant d'ouvrir le feu sur des passagers. Il est toujours en liberté.
13.04.2022, 02:5113.04.2022, 16:52

L'attaque s'est produite à 08h24, à l'heure où les rames de métro de la mégapole américaine sont bondées, sur l'une des lignes reliant Brooklyn et Manhattan, a expliqué la cheffe de la police new-yorkaise (NYPD), Keechant Sewell.

«Alors que le train entrait en gare, l'individu a mis un masque à gaz. Il a ensuite ouvert une bonbonne qui était dans son sac, et la voiture (du métro) s'est remplie de fumée. Après cela, il a commencé à tirer», a décrit la cheffe de la police qui a exclu à ce stade «un acte de terrorisme».

Selon les pompiers, 10 personnes sur 23 blessés ont été touchées par balle, mais aucune n'était en danger de mort à la mi-journée, a précisé Keechant Sewell.

Le tireur est «dangereux»

La police recherche activement le tireur, qui serait «un homme noir» mesurant environ «1m65» et «de forte corpulence», a expliqué Keechant Sewell. Il portait un «gilet vert de chantier» et un sweat-shirt à capuche gris.

Un important dispositif de sécurité s'est déployé sur les lieux de la fusillade.
Un important dispositif de sécurité s'est déployé sur les lieux de la fusillade.Image: sda

«Cette personne est dangereuse», a mis en garde la gouverneure de l'Etat de New York, Kathy Hochul, en appelant la population à la plus grande prudence.

Un porte-parole des pompiers a précisé à l'AFP que des «engins explosifs non déclenchés» avaient été retrouvés sur place, mais aucun «engin explosif opérable» selon la police.

Un important dispositif de sécurité s'est déployé au niveau de la 36e rue et de la 4e avenue, dans le sud de Brooklyn, tout près du grand cimetière de Greenwood. Des ambulances, véhicules de pompiers et de la police sont arrivés en nombre sur place. (ats)

Vidéo: watson

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Une gardienne de prison offre la liberté à son détenu préféré

Link zum Artikel

Moscou va montrer toute la force de l'armée russe pour célébrer le 9 Mai

Link zum Artikel

Le chanteur Bono du groupe U2 a chanté sur le quai d'un métro à Kiev

Link zum Artikel

Le G7 hausse le ton et s'engage à ne plus acheter de pétrole russe

Link zum Artikel

Un acteur de Sex Education devient le nouveau Docteur Who

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Cela fera bientôt trois mois que les Russes ont envahi l'Ukraine. Des infrastructures ont été détruites, des personnes ont été tuées et des familles ont été déchirées. L'aide humanitaire suisse tente depuis des semaines d'atténuer les grandes souffrances de la population.

Les yeux humides et la voix tremblante, Natalia raconte sa fuite de Marioupol. Cette ville n'a plus accès à l'eau ni à l'électricité depuis le début du mois de mars et se trouve au milieu des conflits armés entre la Russie et l'Ukraine. Après que sa voiture a été détruite par un missile et qu'elle «aurait pu être touchée à tout moment», Natalia a fui la ville du sud-est de l'Ukraine le 5 mars avec son fils de 10 ans. Elle a dû laisser son mari derrière elle, le père de son fils. Sans savoir si la famille se reverrait un jour.

L’article