DE | FR

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Marine Le Pen, présidente du mouvement de gauche, le Rassemblement national, à gauche, face à Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, à droite.
Marine Le Pen, présidente du mouvement de gauche, le Rassemblement national, à gauche, face à Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, à droite.
Le corps sans vie d'un religieux a été retrouvé lundi en France. Le suspect, un ressortissant rwandais, avait déjà été incarcéré pour un incendie survenu en 2020. La droite française s'en insurge.
10.08.2021, 09:2110.08.2021, 15:51

Un prêtre a été tué lundi dans une communauté religieuse de l'ouest de la France, par un homme qui y était hébergé. Un ressortissant rwandais, qui avait avoué en juillet 2020 l'incendie de la cathédrale de Nantes, s'est dénoncé.

«Tout mon soutien aux catholiques de notre pays après le dramatique assassinat d’un prêtre en Vendée»
Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur

Déjà incarcéré pour l'incendie de la cathédrale de Nantes

L'homme était déjà connu de la police: il avait été incarcéré du 20 juillet 2020 au 31 mai 2021 dans le cadre de l'enquête sur l'incendie de la cathédrale de Nantes où il était bénévole.

Ce jour-là, un sinistre s'était déclenché dans l'édifice gothique, détruisant notamment le grand orgue. Des traces de produit inflammable avaient été retrouvées à différents endroits.

Le ressortissant rwandais de 39 ans, arrivé depuis plusieurs années en France et qui était chargé de fermer l'église à la veille du sinistre, avait fini par avouer les faits.

L'immigration remise en cause par Marine Le Pen

Marine Le Pen a été la première à réagir à cet assassinat, peu après les faits. Sur Twitter, elle a dénoncé de graves manquements de la part de l'Etat. Elle estime que les autorités françaises ont fait preuve de laxisme en laissant le ressortissant rwandais rester sur le territoire, après avoir déjà commis un crime. Elle s'en prend directement au ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. La réponse du ministre ne s'est pas fait attendre:

«Toute la lumière sera faite sur les circonstances de ce drame»

La Conférence des évêques de France et la Conférence des religieux et religieuses de France ont exprimé «leur immense tristesse et leur effroi». Le Premier ministre a lui «demandé à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances de ce drame», selon ses services. (ats/jch)

Pour un sujet un peu plus léger: Les Jeux olympiques de Tokyo, en images

1 / 28
Les Jeux olympiques de Tokyo, en images
source: keystone / keystone
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

Les inondations à New York créent des torrents dans le métro

Link zum Artikel

Crise des opiacés: 1,1 milliard et ils échappent au procès

Link zum Artikel

Aux Etats-Unis, ce champion de bouffe avale 76 hot-dogs en 10 minutes

Link zum Artikel

61 passagers en provenance d'Afrique du Sud testés positifs aux Pay-Bas

Link zum Artikel
Le variant Omicron affole la planète: «Il faut vraiment le surveiller celui-là»
Un premier cas européen du variant Omicron a été enregistré en Belgique. Faut-il s'inquiéter de cette nouvelle déclinaison? Va-t-il échapper aux vaccins? Les réponses avec le virologue de l'EPFL Didier Trono.

Un nouveau variant a fait son apparition en Afrique du Sud. Doit-on s'inquiéter?
Didier Trono, virologue: On doit y prêter attention. Pour le moment, ce variant s'est surtout répandu en Afrique du Sud même s'il y a déjà quelques cas ailleurs. Il contient toute une série de mutations que nous avons déjà observées sur d'autres variants et qui peuvent lui conférer une aptitude plus grande à infecter et à résister à notre immunité. Quel sera le résultat de ce cocktail? C'est difficile à dire pour le moment. Ce n'est pas parce qu'il y a ces mutations qu'il sera forcément plus ravageur, elles peuvent aussi s'annuler entre elles. Mais:

L’article