DE | FR
Image: EPA

Mélenchon condamné pour avoir traité des journalistes d'«abrutis»

Le chef de file de la France insoumise et candidat à la présidentielle a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Paris. Il compte faire appel.
11.01.2022, 16:0811.01.2022, 17:36

Jean-Luc Mélenchon a été condamné mardi pour injures publiques et diffamation publique après une enquête de la cellule investigation de Radio France sur sa campagne présidentielle de 2017.

Quelles condamnations pour Mélenchon?

Le candidat à la présidentielle d'avril prochain a été condamné par le tribunal correctionnel de Paris:

  • A une amende de 500 euros (524 francs) avec sursis.
  • Il devra également verser 3000 euros de dommages et intérêts à Radio France.

Son avocat, Matthieu Davy, a indiqué qu'il ferait appel de cette décision. Il déclare:

«Nous sommes étonnés d'une décision aussi sévère contre la liberté d'expression d'un chef politique»
Matthieu Davy

Mélenchon était poursuivi par Radio France pour des propos tenus dans une vidéo publiée sur son profil Facebook en octobre 2018, après la diffusion le jour même sur franceinfo d'un volet d'une enquête de la cellule investigation sur sa conseillère en communication, Sophia Chikirou.

Ce jour-là...
Cette dernière était entendue en garde à vue dans le cadre d'une enquête du parquet de Paris sur des soupçons de surfacturation de cette campagne. Trois jours auparavant, des perquisitions avaient été menées, notamment au domicile de Mélenchon.

Qu'avait-il dit, au juste?

Dans sa vidéo, Jean-Luc Mélenchon avait fustigé «une parfaite synchronisation», selon lui, entre la police, la justice, l'Elysée et les médias et estimé faire l'objet d'un «pilonnage».

«Les journalistes de "franceinfo" sont des menteurs, sont des tricheurs. Ils ont l'air de ce qu'ils sont, c'est-à-dire d'abrutis. Pourrissez-les partout où vous pouvez»
Jean-Luc Mélanchon

Vif émoi chez les journalistes

Lors de l'audience le 10 novembre dernier devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, Jacques Monin, directeur de la cellule investigation de Radio France, avait raconté que ces propos avaient provoqué une forte émotion chez les journalistes et contribué à alimenter «la défiance» vis-à-vis de la presse.

«C'est une décision très satisfaisante non seulement pour Radio France, mais pour tous les journalistes», s'est félicitée mardi Sabrina Goldman, avocate de la radio publique. (jug/ats)

Restons en France, où l'on peut rencontrer ce nain géant:

1 / 8
Un nain géant se balade jusqu'en France
source: sda / laurent gillieron
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

D'autres politiciens ont fait parler d'eux:

Tout tout tout, vous saurez tout sur la politique française!

Eric Zemmour, adulé et détesté chez les juifs français

Link zum Artikel

A six mois de la présidentielle, Edouard Philippe lance son parti

Link zum Artikel

«Tu fais quoi ce soir? – J’ai guerre civile et toi?»

Link zum Artikel

La gauche et la droite vont-elles faire élire Macron sans le faire exprès?

Link zum Artikel
La Turquie ne veut plus être confondue avec une dinde
Les autorités turques ont demandé, début janvier, à l'Organisation des Nations Unies (ONU) de modifier l'orthographe anglaise du nom de leur pays. Parce que dans la langue de Shakespeare, «Turkey», ça veut aussi dire «dinde».

Les anglophones devront désormais réfléchir à deux fois avant de prononcer le mot «Turquie» dans leur langue. Début janvier, le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan a demandé à l'ONU de modifier l'orthographe du nom de son pays afin de mettre un terme à une confusion qui l'agace: en anglais, «Turkey» ne signifie pas seulement «Turquie», mais aussi «dinde».

L’article