International
France

Enquête après des SMS du parti de Zemmour envoyés aux juifs français

Enquête après des SMS du parti de Zemmour envoyés aux juifs français

Des Français de confession juive ont été spécifiquement contactés par Reconquête! à l'aide de SMS. Le contenu des messages incriminait notamment des «racailles» «pourrissant la vie» de cette communauté.
12.04.2022, 08:52
Plus de «International»

L'affaire a été révélée par BFMTV. Un SMS signé du nom du candidat a été envoyé vendredi soir, avant le premier tour de la présidentielle, à «des milliers de téléphones mobiles dans l'Hexagone». Ces derniers renvoyaient «vers une page éditée par le parti Reconquête!, qui affichait un texte explicitement adressé aux Français juifs», selon les informations du média français, communiquées dimanche 10 avril.

epa09883484 France's far-right party 'Reconquete!' leader and candidate to the 2022 presidential election Eric Zemmour gestures during his speech after the announcement of the French pr ...
Eric Zemmour, après le résultat du premier tour de l'élection présidentielle française 2022.Image: sda

Le service de presse de la CNIL, interrogé par l'AFP, n'était pas en mesure lundi matin de confirmer le nombre de signalements, mais a confirmé avoir ouvert une instruction.

Selon BFMTV, le «Message d'Eric Zemmour aux Français de confession juive» est notamment revenu sur le problème de l'antisémitisme en France en dénonçant les «racailles» et le terrorisme islamiste qui «pourrissent la vie» des Juifs.

Flou autour de l'accès aux données

Interrogé par BFMTV, un des responsables de la campagne de Reconquête! assure que ce démarchage a été mis en place à l'aide d'un courtier en données personnelles, qui achète des bases de données pour en faire commerce. L'équipe de campagne d'Eric Zemmour affirme, selon BFMTV, «avoir reçu l'assurance (...) que les personnes visées avaient donné leur accord pour que leurs données soient partagées».

La CNIL stipule que «le traitement des données à caractère personnel qui révèle (...) les convictions religieuses» est «interdit». Sauf si «la personne concernée a donné son consentement explicite au traitement de ces données à caractère personnel pour une ou plusieurs finalités spécifiques», détaillent les règlements de la CNIL.

Si la CNIL constate une infraction, elle peut décider d'une mise en demeure ou de sanctions comme des amendes, par exemple. (ats/mndl)

Manifestations contre l'extrême droite en France
1 / 6
Manifestations contre l'extrême droite en France
partager sur Facebookpartager sur X
« Macron assassin »: Emanuel Macron répond à Eric Zemmour:
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Nouveaux rebondissements dans le scandale d'espionnage sous Bolsonaro
Le scandale d'espionnage qui éclabousse Jair Bolsonaro a pris une nouvelle ampleur jeudi, avec la publication d'une liste de personnalités sous surveillance lorsqu'il était président du Brésil.

Le scandale d'espionnage présumé de personnalités politiques et de journalistes sous l'ex-président brésilien Jair Bolsonaro a pris de l'ampleur jeudi, avec une opération policière contre des suspects et la révélation de l'identité de personnes surveillées illégalement.

L’article