DE | FR

Des «gilets jaunes» condamnés pour le saccage de l'arc de Triomphe

epa07201551 A protester wearing a yellow vest (gilets jaunes) waves a French flag during clashes with riot police near the Arc de Triomphe as part of a demonstration over high fuel prices on the Champs Elysee in Paris, France, 01 December 2018. The so-called 'gilets jaunes' (yellow vests) are a protest movement, which reportedly has no political affiliation, is protesting across the nation over high fuel prices. EPA/YOAN VALAT

Des graffitis recouvraient le monument et l’intérieur saccagé par les émeutiers. Image: EPA

Huit personnes ont été condamnées jeudi à de la prison avec sursis ou du travail d'intérêt général pour leur rôle dans le saccage de l'arc de Triomphe pendant une manifestation en 2018.



Le monument avait été pris d'assaut par des gilets jaunes pendant leur «Acte Trois» en 2018. Tous les accusés ont été reconnus coupables d'y être entrés par effraction. Les principaux responsables des «scènes apocalyptiques» décrites par le tribunal pendant l'audience n'ont jamais été identifiés.

Des dégâts estimés à 1 million d'euros

A l'audience, plusieurs prévenus avaient assuré ne pas avoir eu d'autre choix que de se «réfugier» dans l'arc de Triomphe par «panique», alors que c'était «l'anarchie totale» dehors. Le tribunal n'a pas été convaincu. «Il y avait d'autres moyens d'échapper au gaz lacrymogène», leur a répondu la présidente.

epa07201823 A vandalizes statue of the Marianne, a symbol in France, seen inside the Arc de Triomphe, as protesters wearing yellow vests (gilets jaunes) entered the Arc de Triomphe monument during clashes with riot police as part of a demonstration over high fuel prices on the Champs Elysee in Paris, France, 01 December 2018. The so-called 'gilets jaunes' (yellow vests) are a protest movement, which reportedly has no political affiliation, is protesting across the nation over high fuel prices. EPA/ETIENNE LAURENT

Une sculpture à l’intérieur de l'Arc avait été vandalisée.

70 heures de travaux d'intérêt général

Ceux qui ont commis des dégradations ont écopé de peines de prison avec sursis. Ceux qui ont volé dans le monument des cartes postales, des tours Eiffel ou des arcs de Triomphe miniatures devront eux s'acquitter d'une amende de 100 euros. Tous devront effectuer 70 heures de travaux d'intérêt général.(ats)

Plus d'articles «Actu»

Le manque de sport accroit le risque de décès du Covid

Link zum Artikel

Piccard a 1000 idées pour le climat, dont 9 qui vous touchent au quotidien

Link zum Artikel

Joe Biden envoie une délégation américaine non officielle à Taïwan

Link zum Artikel

Sofagate: le Parlement européen exige la fin des «querelles»

Link zum Artikel

Les organisateurs de la manif de Bâle échappent à une punition

Le gouvernement de Bâle-Campagne ne voit aucun moyen de poursuivre les organisateurs de la manifestation contre les mesures de précaution, qui a rassemblé 8000 personnes samedi dernier.

Les autorités de Bâle-Campagne «désapprouvent» l'attitude des organisateurs de la grande manifestation contre les mesures de protection contre le coronavirus, samedi dernier à Liestal. Mais, malgré le fait qu'ils n'aient pas appliqué l'obligation de porter un masque, le gouvernement ne voit pas comment les punir.

Le service juridique du gouvernement et du parlement de Bâle-Campagne a évalué, avec les juristes du département cantonal de la sécurité, les possibilités d'amender les …

Lire l’article
Link zum Artikel