faible pluie
DE | FR
International
France

Wauquiez renonce, Barnier et Ciotti se lancent à droite

Michel Barnier annonce sa candidature à la présidentielle 2022

Michel Barnier, 70 ans, a piloté les négociations du brexit à partir de 2016.
Michel Barnier, 70 ans, a piloté les négociations du brexit à partir de 2016.Image: sda
Le rythme accélère en France à droite. Alors que Laurent Wauquiez renonce à se présenter à la présidentielle de 2022, Michel Barnier et Eric Ciotti ont annoncé leur candidature.
26.08.2021, 23:1927.08.2021, 15:23

Alors que sa décision faisait l'objet de toutes les spéculations, Laurent Wauquiez a renoncé à se présenter dans la soirée, estimant que «le moment n'est pas venu» pour lui. «Je ne veux pas ajouter de la division à la division», a expliqué le président de la région Auvergne Rhône Alpes, en s'inquiétant que «les candidatures à la présidentielle à droite se multiplient de façon inquiétante».

Deux heures plus tard, l'ancien négociateur européen pour le Brexit Michel Barnier a annoncé sa candidature. Il a affirmé au Figaro vouloir être «un président qui respecte les Français et qui fait respecter la France».

Michel Barnier, 70 ans, a été député, sénateur, a siégé dans plusieurs gouvernements de droite en France dans les années 1990 et 2000 (Affaires européennes, Environnement, Agriculture etc), et a été commissaire européen à deux reprises de 1999 à 2014, avant de piloter les négociations du brexit à partir de 2016.

Quatre candidats à droite

Son entrée en lice porte à quatre (avec Eric Ciotti, Valérie Pécresse et Philippe Juvin) le nombre de candidats à une primaire de la droite et du centre, que LR se résoudra à organiser si personne ne se détache naturellement. Bruno Retailleau pourrait très rapidement rejoindre la liste.

Selon un sondage Harris interactive publié mercredi, la droite ferait 16% au premier tour avec Xavier Bertrand et 13% avec Valérie Pécresse. (ats)

Manifestations en France pour le climat

1 / 9
Manifestations en France pour le climat
source: sda / yoan valat
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La Suisse, nouveau modèle des pro-Brexit? You must be joking!
La sortie de l'Union européenne (UE) pèse sur l'économie britannique. On spécule désormais sur des accords bilatéraux basé sur le canevas suisse. Un canevas que d'aucuns considèrent pourtant comme obsolète.

En temps normal, les Britanniques ne s'intéressent pas à la Suisse. Leur connaissance de notre pays ne va guère au-delà des clichés habituels (chocolate, clocks and mountains). Sur le plan politique, la Suisse n'est de toute façon pas pertinente pour eux. Mais ces derniers jours, on a beaucoup parlé d'elle dans le quartier gouvernemental de Westminster à Londres, et dans les médias.

L’article