DE | FR

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti visé par une enquête

epa09165084 French Justice Minister Eric Dupond-Moretti attends a news conference following the weekly cabinet meeting discussions over a bill for the prevention of acts of terrorism at the Elysee Palace in Paris, France, 28 April 2021. EPA/GONZALO FUENTES / POOL MAXPPP OUT

Image: EPA REUTERS POOL

Une convocation a été remise au garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, dans le cadre d'une enquête pour des possibles conflits d'intérêts.



Le ministre français de la Justice Eric Dupond-Moretti est convoqué le 16 juillet pour être mis en examen, a indiqué, lundi, une source proche du dossier. Il est visé par une enquête sur de possibles conflits d'intérêts.

Eric Dupond-Moretti doit être entendu par les magistrats de la Cour de justice de la République (CJR). C'est la seule juridiction en France à pouvoir juger les membres du gouvernement pour les actes délictueux ou criminels commis dans l'exercice de leurs fonctions.

Un des téléphones d'Eric Dupond-Moretti a été saisi

La convocation a été remise au garde des Sceaux, jeudi dernier, en marge d'une perquisition rarissime menée au ministère de la Justice dans le cadre de cette enquête, selon la source proche du dossier. Les trois magistrats de la CJR ont perquisitionné jeudi pendant quinze heures les locaux du ministère de la justice.

Un des téléphones du garde des Sceaux a été saisi à cette occasion, et le contenu des boîtes mails de plusieurs de ses collaborateurs a été «aspiré», selon une autre source proche du dossier.

Plaintes de l'association d'Anticor

L'enquête pour «prise illégale d'intérêts» avait été ouverte en janvier, après des plaintes de trois syndicats de magistrats et de l'association Anticor. Ils accusent Eric Dupond-Moretti d'avoir profité de ses fonctions de ministre de la Justice pour intervenir dans des dossiers pour lesquels il était auparavant avocat.

«Acquittator» se dit serein

Dans le journal du Dimanche (JDD), Eric Dupond-Moretti, 60 ans, s'était dit «extrêmement serein». Il a dénoncé une manoeuvre de ces syndicats pour «obtenir un nouveau garde des Sceaux».

«Je suis extrêmement serein»

Eric Dupond-Moretti journal du dimanche

Avocat médiatique et clivant, habitué des plateaux télé et même des planches de théâtre où il a commencé à jouer en 2019, Eric Dupond-Moretti était probablement le pénaliste le plus connu du grand public. Avec sa «grande gueule», sa carrure et sa voix intimidantes, il a arraché 140 acquittements et gagné un surnom: «acquittator».

Père de deux enfants, en couple avec la chanteuse canadienne Isabelle Boulay, ce gros fumeur était devenu, il y a près d'un an, garde des Sceaux, contre toute attente. (ats)

Copin comme cochon: le small talk

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

L'enquête pour viols visant Patrick Poivre d'Arvor classée sans suite

Le parquet de Nanterre a refermé, ce vendredi, l’enquête visant l'ancien présentateur de TF1, ouverte il y a quatre mois.

L'enquête pour viols visant l'ancien présentateur star du journal télévisé de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, a été classée sans suite pour «prescription» ou pour «insuffisance de preuves», a indiqué, ce 25 juin, le parquet de Nanterre.

Quatre mois après l'ouverture de l'enquête, faisant suite au dépôt de plainte de l'écrivaine Florence Porcel, qui accuse le journaliste de 73 ans de lui avoir imposé un rapport sexuel en 2004 et une fellation en 2009, «ces faits (...) ne peuvent caractériser …

Lire l’article
Link zum Artikel