beau temps
DE | FR
International
France

La rénovation controversée de Notre-Dame de Paris en «Disneyland»

Image

Est-ce que Notre-Dame va se transformer en «Disneyland»?

La restauration de la célèbre cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par un incendie en 2019, se poursuit. Mais les idées des architectes pour la rendre plus «moderne» suscitent pas mal de railleries au sein de la presse britannique.
30.11.2021, 10:0628.12.2022, 15:03

Comme tout ce qui concerne les traditions et le patrimoine bien établi, la restauration de la mythique cathédrale Notre-Dame fait parler. Beaucoup.

Et pas qu'en bien. C'est le cas du journal anglais The Telegraph, qui a eu accès aux plans de rénovation, établis pour restaurer le bâtiment après le gigantesque incendie d'avril 2019 qui l'avait laissé partiellement détruit.

Notre-Dame, le «Disney politiquement correct»?

En effet, si certaines parties du bâtiment sont minutieusement restaurées et rebâties à l'identique, d'autres zones relativement moins touchées seront radicalement modifiées. Notre-Dame compte bien profiter de l'occasion pour se moderniser et ouvrir son décor à l'art contemporain. Alors, c'est quoi le programme?

  • De nouveaux éclairages, qui donneront une ambiance plus «intimiste».
  • Des effets sonores et lumineux pour créer des «espaces émotionnels».
  • Des peintures murales d'art moderne.
  • Des phrases bibliques projetées dans plusieurs langues sur les murs (y compris en mandarin).
  • Un «parcours de découverte».
  • Ou encore des bancs à roulettes dotés de lumignons.
Ça vous choque, vous? Pourtant, on voulait pousser la modernisation plus loin!
A l'origine, le premier ministre Edouard Philippe avait lancé un concours international pour reconstruire le toit et la flèche détruits, éventuellement avec un design moderne. La porte ouverte à des propositions architecturales assez... fantaisistes, dont l'une comprenait même une piscine. Le concours a finalement été abandonné et la flèche, le toit et les poutres en bois médiévales seront reconstruits aussi fidèlement que possible, selon les plans originaux.

En tout cas, cette vocation à se moderniser n'a de loin pas convaincu tout le monde. A commencer par l'architecte parisien Maurice Culot, interviewé par le Telegraph:

«C'est comme si Disney entrait dans Notre-Dame! C'est une sorte de parc à thème, très enfantin et trivial»

«Ce qu'ils proposent de faire à Notre-Dame ne serait jamais fait à l'abbaye de Westminster ou à Saint-Pierre de Rome,» a encore déploré l'architecte. «C'est une sorte de rupture ridicule qui sera démodée dans trois ans.»

Une autre source proche de la rénovation s'est également outrée:

«C'est le politiquement correct devenu fou. Ils veulent transformer Notre-Dame en une salle d'exposition liturgique expérimentale qui n'existe nulle part ailleurs»

Le père Drouin, directeur de l'Institut supérieur de liturgie, défend bec et ongles son projet. Il dément toute tentative de transformation radicale: l'objectif, selon lui, est de conserver Notre-Dame comme «lieu de culte» et de «mieux accueillir» et informer le public qui n'a «pas toujours de culture chrétienne».

Pendant ce temps, sur Twitter...

En tout cas, ces débats ont fait beaucoup rire les réseaux sociaux.

Quoi qu'il en soit, qu'il heurte les sensibilités ou pas, le projet sera présenté le 9 décembre à la Commission nationale du patrimoine et de l'architecture (CNPA), chargée de donner son avis.

Et vous, ça vous évoque quoi ces débats sur la rénovation de Notre-Dame?

Les Bouffistas: le marché de Noël de Lausanne

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Le Royaume-Uni réfléchit à une livre numérique
Des travaux similaires sont en cours à travers le monde, notamment sur un euro numérique et un dollar numérique, tandis que le yuan numérique chinois est déjà sur les bancs d'essai.

Une livre numérique directement émise par la Banque d'Angleterre (BoE) sera «probablement nécessaire dans le futur», ont estimé lundi la banque centrale britannique et le trésor britannique. Ils se sont dit prêts à démarrer des travaux exploratoires.

L’article