en partie ensoleillé
DE | FR
International
France

Dieselgate: Renault mis en examen pour tromperie en France

Renault mis en examen pour avoir trompé les contrôles antipollution

Image
Image: Keystone
Le constructeur automobile français est accusé d’avoir installé un logiciel sur ses voitures diesel pour tromper les contrôles antipollution, tout comme Volkswagen en 2015.
09.06.2021, 09:3509.06.2021, 16:46
Plus de «International»

Le «Dieselgate» s'étend à la France. Mardi 8 juin, Renault a été mis en examen pour tromperie: le constructeur est accusé d’avoir installé un logiciel sur certaines de ses voitures diesel pour tromper les contrôles antipollution.

Il s'agit de tous les véhicules de la génération Euro 5 (2009-2011) et Euro 6B (2013-2017). Renault nie toute accusation et rappelle que ses voitures ne sont «pas équipées de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution».

La justice a demandé au constructeur de déposer une caution de 20 millions d'euros, dont 18 millions pour l'éventuel paiement d'amende et de dommages et intérêts, et de donner une garantie bancaire de 60 millions d'euros pour des indemnisations éventuelles, précisent les Echos.

Scandale en Allemagne

Le terme Dieselgate désigne à l'origine le scandale éclaté en septembre 2015 en Allemagne, lorsque Volkswagen avait avoué avoir utilisé un logiciel capable de minimiser les émissions polluantes de ses véhicules lorsqu'ils se trouvaient sur les bancs d'homologation.

A la suite de cela, des enquêtes avaient aussi été ouvertes en France sur PSA, Renault et Fiat Chrysler, dès octobre 2015. (asi)

L'évacuation et la démolition du Molino, à Lugano
1 / 14
L'évacuation et la démolition du Molino, à Lugano
Manifestants pacifiques et policiers anti-émeute.
source: keystone/ti-press / samuel golay
partager sur Facebookpartager sur X
Dans le coeur d'une femme noire
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Nous avons hacké les hackers»: un puissant groupe démantelé
C'est un énorme coup de filet international dans le monde de la cybercriminalité. En Suisse, l'opération a été menée par l'Office fédéral de la police, la police cantonale zurichoise et le ministère public du canton de Zurich.

Des milliers de victimes, des hôpitaux ou des mairies visés, des pertes totalisant des milliards d'euros... Le groupe de cybercriminels LockBit, présenté comme «le plus nuisible» au monde, a été démantelé lors d'une opération de police internationale, ont annoncé mardi les autorités de plusieurs pays:

L’article