DE | FR

La France allège les mesures: ce qui change aujourd'hui

La France fait un pas vers la sortie de la pandémie, malgré un nombre toujours très haut de nouvelles infections.
La France fait un pas vers la sortie de la pandémie, malgré un nombre toujours très haut de nouvelles infections. Image: sda
Fin des jauges, du port du masque en extérieur, du télétravail obligatoire, réouverture des discothèques: la France commence, mercredi, à lever les restrictions sanitaires.
01.02.2022, 11:3502.02.2022, 07:41

«Nous pourrons courant février lever la plupart des restrictions prises pour freiner l'épidémie», avait annoncé le premier ministre français le 20 janvier dernier. Promesse tenue: plusieurs allègements prennent effet ce mercredi 2 février. Tour d'horizon.

Port du masque à l'extérieur

Le port du masque ne sera, désormais, plus obligatoire en extérieur, même si la mesure reste recommandée.

Cela concerne les files d'attente, les marchés ou encore les remontées mécaniques des stations de ski, détaille Ouest-France.

Le masque avait fait son retour dans les rues de nombreuses villes françaises suite à la flambée de la cinquième vague.
Le masque avait fait son retour dans les rues de nombreuses villes françaises suite à la flambée de la cinquième vague.Image: EPA

Le masque reste néanmoins exigé en intérieur et dans les établissements accueillant du public, tels que les stades.

Limitation du nombre de visiteurs

Tous les lieux recevant du public assis pourront fonctionner à pleine capacité: les jauges dans les lieux recevant du public assis seront abandonnées.

Les salles de spectacles, théâtres, cinémas ou stades pourront donc être remplies, mais elles n'ouvriront leurs portes qu'au public présentant un pass vaccinal.

Télétravail et quarantaine

Tout comme le port du masque à l'extérieur, le télétravail ne sera plus obligatoire, mais seulement recommandé. Cette mesure, accompagnée de contrôles et de sanctions, était en vigueur depuis le 27 décembre.

Les autorités ont également changé les règles de quarantaine des cas contacts. Les salariés totalement vaccinés ou guéris il y a moins de deux mois ne sont plus forcés de s'isoler, à condition de ne pas être symptomatiques ou immunodéprimés.

Concerts, bars et discothèques

Deux semaines plus tard, le 16 février, plusieurs règles limitant la vie sociale et culturelle seront à leur tour abandonnées:

  • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, pourront rouvrir.
  • Les concerts debout seront à nouveau autorisés.
  • La consommation au comptoir sera possible dans les bars.
  • La consommation dans les stades, les cinémas et les transports sera également à nouveau possible.

Un allègement excessif?

Ces allègements interviennent dans une situation toujours marquée par un nombre très haut d'infections quotidiennes.

En moyenne sur sept jours, plus de 334 000 nouveaux cas d'infection ont été enregistrés en France lundi. Ce chiffre baisse chaque jour légèrement depuis le milieu de semaine dernière. Mais le nombre de cas reste à des niveaux jamais vus avant l'arrivée fin 2021 du variant Omicron.

Et si la situation semble stable dans les services de soins critiques, le nombre de patients hospitalisés se maintient à un niveau élevé.

Pour cette raison, cet allègement des restrictions reste excessif aux yeux de certains médecins, comme Djillali Annane, chef du service de réanimation de l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine).

«La circulation du virus reste extrêmement élevée, et on peut s'attendre à ce que la levée des contraintes accentue encore le nombre de contaminations au Covid-19 et donc les formes sévères de la maladie», explique-t-il à l'AFP. (asi/ats)

Et si on devait porter le masque à vie? Décryptage en vidéo.

Plus d'articles sur la fin du Covid

Covid: Comment nos politiciens préparent la fin de la pandémie

Link zum Artikel

A 3 jours de lever les mesures Covid, quelle est la situation en Suisse?

Link zum Artikel

Sommes-nous prêts à vivre sans Covid dès jeudi? «Non, je ne pense pas»

Link zum Artikel

L'après-Covid sera terrible

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les armes, principale cause de décès chez les jeunes Américains
Les armes à feu continuent de frapper les Etats-Unis. Un tableau publié par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) démontre que le fléau ne fait que grandir outre-Atlantique.

Les armes sont devenues la principale cause de décès chez les jeunes Américains, surpassant les accidents de la route, selon une récente étude des autorités sanitaires. Elle montre une forte hausse des homicides par balle aux Etats-Unis, comme la tuerie dans une école du Texas qui a fait 19 morts parmi des écoliers mardi.

L’article