DE | FR

Sale temps pour les journalistes en Bretagne

La liberté d'expression est dans l'article 11 de la Déclaration française des droits de l'homme et du citoyen de 1789.
La liberté d'expression est dans l'article 11 de la Déclaration française des droits de l'homme et du citoyen de 1789.Image: EPA DPA
Reporters sans frontières (RSF) et Morgan Large ont adressé une plainte au procureur de la République de Saint-Brieuc (Bretagne) pour qu’une enquête soit ouverte après sa mise en danger.
14.04.2021, 05:4214.04.2021, 05:59

Difficile de faire du journalisme d’investigation en terre armoricaine. Reporters sans frontières a annoncé mardi avoir déposé une plainte et envoyé une demande de protection policière pour Morgan Large. La voiture de la journaliste, spécialisée dans l’agro-industrie bretonne, a été endommagée fin mars. Une intimidation qui s'ajoute à une longue liste...

La journaliste de Radio Kreiz Breizh (RKB), une radio associative bilingue français-breton installée à Rostrenen (Côtes-d’Armor), s’était aperçue le 31 mars que l’une des roues arrière de sa voiture avait été déboulonnée.

Une demande exceptionnelle

Pour RSF, il est assez exceptionnel de demander une protection policière pour des journalistes en France, souligne une porte-parole de RSF dans Ouest-France. RSF demande en outre qu’un autre service que la gendarmerie locale soit saisi du dossier, en raison du «climat social tendu à Rostrenen et ses environs».

Défendre la liberté d’informer

Entre 500 et 1000 personnes ont manifesté la semaine dernière à Rostrenen pour défendre la liberté d’informer et en soutien à Morgan Large.

« Une entrave concertée à la liberté d’expression ».
Extrait de la plainte contre X déposée par RSF et Morgan Large

Par ailleurs, RSF et Morgan Large ont adressé une plainte par lettre recommandée au procureur de la République de Saint-Brieuc pour qu’une enquête soit ouverte. La plainte contre X, dont l’AFP a obtenu copie, dénonce des faits de «destruction et dégradation d’un bien appartenant à autrui afin de créer un danger pour les personnes ».

Intoxication du chien, coups de fil nocture ...

La plainte détaille les pressions et intimidations dont la journaliste et sa radio ont fait l’objet ces derniers mois.Notamment l’intoxication de son chien, les coups de téléphone la nuit à son domicile, l’ouverture de l’enclos de ses animaux et la dégradation des portes des locaux de RKB. (ga/afp)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Bill Gates aurait quitté Microsoft à cause d'une liaison avec une employée

Link zum Artikel

5 haies d'honneur légendaires du sport

Link zum Artikel

19 animaux qui prouvent que l'Australie est un pays flippant

Link zum Artikel

L'Etat le plus vacciné du monde forcé à reconfiner suite à une flambée de cas

Link zum Artikel

Le ou la Covid: connaissez-vous ces autres mots qui changent de sexe?

Link zum Artikel

«Ton mariage, c'était sympa... mais sans plus»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Bombes au phosphore: Poutine a déclenché «l'enfer sur terre» à Marioupol
L'armée de Poutine aurait utilisé une bombe au phosphore au-dessus de l'usine Azovstal, où se trouvent encore plusieurs personnes. On vous explique pourquoi elles sont si dangereuses.

«À Azovstal, c'est l'enfer sur terre.» Selon le député du conseil municipal de Marioupol Petro Andriouchtchenko, les forces armées russes ont ouvert les portes de cet enfer: Azovstal, le dernier lieu de repli des troupes ukrainiennes dans la ville portuaire de Marioupol, aurait en effet été bombardé dimanche avec la redoutable bombe au phosphore.

L’article