DE | FR

«Petit dictateur», «indigne» «cruel»... Emmanuel Macron scandalise ses opposants

La déclaration d'Emmanuel Macron dans la presse affirmant vouloir «emmerder» les non-vaccinés n'a pas manqué de faire réagir ses détracteurs politiques. Petit tour d'horizon des réactions critiques.
05.01.2022, 09:4205.01.2022, 11:15
Suivez-moi

«Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie.» L'affirmation du président français Emmanuel Macron dans une interview publiée mardi soir dans Le Parisien a suscité une flopée de réactions outrées. Parmi les personnalités à s'étrangler...

Jean-Luc Mélenchon

Les propos du président de la République n'ont évidemment pas manqué de faire réagir le député de la France Insoumise, qui les a qualifiés de «sidérants».

«Le Président maîtrise-t-il ce qu'il dit ? L'OMS dit convaincre plutôt que contraindre. Et lui ? Emmerder davantage. Consternant», a ajouté le candidat à la présidentielle dans un tweet.

Marine Le Pen

Pour Marine Le Pen, Macron est «indigne» de sa fonction.

Sur Twitter, elle a déclaré: «Un Président ne devrait pas dire ça. Le garant de l'unité de la nation s'obstine à la diviser et assume vouloir faire des non-vaccinés des citoyens de seconde zone. Emmanuel Macron est indigne de sa fonction. En avril, je serai la Présidente de tous les Français.» Voilà qui est dit.

Eric Zemmour

Le candidat d'extrême-droite Eric Zemmour n'y est pas allé par quatre chemins non plus.

«Emmanuel Macron dit bel et bien: «"J'ai envie d'emmerder". Ce n'est pas seulement la déclaration cynique d'un politicien qui veut exister dans la campagne présidentielle. C'est la cruauté avouée, assumée, qui parade devant des Français méprisés» a-t-il fustigé.

Valérie Pécresse

La candidate LR doit s'exprimer dans la journée de mercredi, mais son entourage a déjà donné son avis auprès de BFMTV: «Il clive, divise alors que le pays n'a jamais été autant fracturé. Il a dit avoir appris à aimer les Français, ça n'a pas duré. Evidemment, ça interroge sur la présidentialité d'Emmanuel Macron».

Fabien Roussel

Fabien Roussel, candidat pour le Parti communiste français (PCF), fustige pour sa part «l'irresponsabilité» du président.

«Le monde compte 3 à 4 milliards de non-vaccinés du fait de multinationales avides qui refusent toute levée des brevets. De cela, pas un traitre mot du candidat Macron parce qu’au fond les actionnaires, la bourse, les puissants, il n’a jamais eu très envie de les emmerder!» complète-t-il dans un tweet.

Yannick Jadot

Interrogé sur la chaîne LCI, le candidat écologiste Yannick Jadot a regretté une «faute politique»: «Cela montre une fois de plus son mépris pour les Françaises et les Français, où l'organisation d'une parole politique devrait être faite pour rassembler. Les Français en ont marre d'être divisés», a-t-il conclu.

Anne Hidalgo

La maire de Paris a réagit également - mais bon, comme son tweet est quelque peu mystérieux, nous ne sommes pas tellement éclairés sur sa position.

Éric Coquerel

Le député de la France Insoumise décrit Macron comme un «souverain qui suinte le mépris envers le peuple» sur Twitter. Interrogé par BFMTV, il regrette aussi les mots du président dans une période «où l'on n'a vraiment pas besoin de tensions, de divisions, de discrimination».

Aurélien Taché

Le député Aurélien Taché, pourtant ancien soutien du parti d'Emmanuel Macron, s'est également exprimé sur BFMTV sur le sujet: pour lui, le premier des irresponsables, ce soir, c'est Emmanuel Macron.

«C'est la première fois que je vois un président de la République assumer de ne pas être le président de tous les Français.»

Nadine Morano

La députée européenne LR va encore plus loin: «C'est la démonstration de ce qu'il est vraiment, il se comporte en petit dictateur», a critiqué l'ancienne secrétaire d'État sur BFMTV.

Mais au final...

Face à ce florilège de réactions outrées, on peut tout de même se demander si ce n'était pas précisément l'objectif du chef de l'Etat...

A suivre!

GIF animéJouer au GIF
Et vous? Comment l'affirmation d'Emmanuel Macron vous fait-elle réagir?

Sinon, rien à voir, mais Caddie (le fabriquant de chariots) est en faillite

Plus d'articles sur Emmanuel Macron:

Macron interviewé par Darius Rochebin: résumé en punchlines

Link zum Artikel

Pécresse donnée gagnante du second tour face à Macron

Link zum Artikel

Le pass Covid des plus de 65 ans conditionné à la 3e dose en France

Link zum Artikel

Eoliennes: de Macron à Zemmour, ça se souffle dans les bronches

Link zum Artikel
Affaire Bourdin: une enquête interne à BFMTV et RMC est ouverte
Le journaliste de 72 ans aurait essayé d'embrasser une jeune femme à plusieurs reprises, en 2013.

Journaliste politique phare des chaînes françaises RMC et BFMTV, Jean-Jacques Bourdin est visé par une plainte déposée mardi à Paris pour «agression sexuelle». Les faits sont possiblement prescrits.

L’article