assez dégagé
DE | FR
7
International
France

Covid: Macron dit avoir «très envie d'emmerder les non-vaccinés»

Covid Macron
Image: Shutterstock

Emmanuel Macron dit avoir «très envie d'emmerder les non-vaccinés»

Dans une interview pour «Le Parisien», le président français, pour expliquer sa stratégie sur le plan du Covid, déclare avoir «très envie d'emmerder les non-vaccinés»
04.01.2022, 21:3705.01.2022, 06:39
Team watson
Team watson
Suivez-moi

Une phrase retentissante par sa familiarité. Dans une interview pour Le Parisien publiée mardi soir, Emmanuel Macron déclare avoir «très envie d'emmerder les non-vaccinés». Il répond à une lectrice du journal, Isabelle Berrier, qui souhaite le faire réagir sur le fait que 85% des places de réanimation dans les hôpitaux sont occupés par des non-vaccinés et que des personnes vaccinées atteintes d'un cancer voient leur opération reportée.

«Ce que vous venez de dire, c’est le meilleur argument», a commencé par dire le chef d'Etat. «En démocratie, le pire ennemi c’est le mensonge et la bêtise. Nous mettons une pression sur les non-vaccinés en limitant pour eux, autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale. D’ailleurs, la quasi-totalité des gens, plus de 90 %, y ont adhéré.» Ajoutant:

«C’est une toute petite minorité qui est réfractaire. Celle-là, comment on la réduit? On la réduit, pardon de le dire, comme ça, en l’emmerdant encore davantage»

Et le passage à avoir retenu notamment l'attention de BFM TV d'arriver: «Moi, je ne suis pas pour emmerder les Français. Je peste toute la journée contre l’administration quand elle les bloque. Eh bien là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force.»

Le tout se rapporte à sa décision d'interdire aux réfractaires du vaccin l'accès aux restaurants à partir du 15 janvier, ainsi qu'aux cafés, aux théâtres ou encore aux cinémas. Vu la forme très directe et décontractée de cette déclaration, elle signe sans doute le début d'une polémique.

L'examen du projet de loi à nouveau suspendu

D'ailleurs, l'examen du projet de loi sur le pass vaccinal a été de nouveau suspendu en pleine nuit mercredi, en raison du chaos provoqué dans l'hémicycle par les propos du président Macron disant vouloir «emmerder» les non-vaccinés.

«Les conditions d'un travail serein ne sont pas réunies», a déclaré le président de séance, Marc Le Fur (LR), en annonçant que les débats reprendraient mercredi à 15h00.

20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.

1 / 23
20 photos qui prouvent qu'humainement, c'est un fail.
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Caddie, le fabriquant de chariots est en faillite

Video: watson
7 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
7
Une attaque au couteau à Bruxelles fait 3 blessés
La personne à l'origine du drame, déjà interpellée par la police, serait déjà connue pour des antécédents psychiatriques.

Trois personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une attaque au couteau lundi en fin d'après-midi à Bruxelles, dans une station de métro, selon un nouveau bilan de la police belge. Celle-ci a interpellé l'assaillant.

L’article