DE | FR

Gauche désunie et «trahison» à droite: le week-end politique français

Les mouvements continuent en vue de la présidentielle française d'avril. Christiane Taubira se rallie à la Primaire populaire et un cador de la droite s'en va chez Zemmour.
09.01.2022, 17:3309.01.2022, 19:20

A gauche, toujours pas d'union

Depuis Bondy, à l'est de Paris, l'ancienne ministre de la Justice de François Hollande, Christiane Taubira (c'est elle 👇), a indiqué qu'elle «accepterait le verdict de la Primaire populaire», «dernière chance d'une union possible de la gauche». Cette initiative citoyenne pilote une «investiture populaire», à savoir un vote de ses plus de 300 000 signataires du 27 au 30 janvier pour désigner leur candidat d'élection.

Christiane Taubira et la candidate socialiste Anne Hidalgo l'ont évoquée comme moyen possible pour trancher entre les cinq principales candidatures à gauche. Mais l'écologiste Yannick Jadot, l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, le communiste Fabien Roussel et le chantre de la «Remontada de la France» Arnaud Montebourg ont dit non.

Un Républicain en vue passe du côté de Zemmour

A droite, c'est l'annonce par l'ancien numéro 2 de Les Républicains (LR) Guillaume Peltier (ici 👇) de son ralliement à Eric Zemmour (Reconquête!) qui a fait des vagues.

«J'ai pris la décision de soutenir le seul candidat de la droite, le seul candidat fidèle aux valeurs du RPR, le seul candidat capable de battre Emmanuel Macron parce que capable de rassembler tous les électeurs de droite», a indiqué aux médias français Cnews et Europe 1, le député du Loir-et-Cher, qui devrait devenir le porte-parole de la campagne d'Eric Zemmour.

Et d'appuyer sur un point sensible dans la campagne de la candidate de LR: «Je n'ai aucune garantie d'un non-ralliement (de Valérie Pécresse) à Emmanuel Macron», a-t-il critiqué, jugeant que «Valérie Pécresse et Emmanuel Macron, c'est la même chose». Peltier a été aussitôt exclu de LR et le camp Pécresse a multiplié les condamnations face à «l'opportunisme» et la «trahison» d'un «transfuge».

Pour Marine Le Pen: Zemmour ne passera pas

Depuis Perpignan, l'autre candidate à l'extrême droite, Marine Le Pen (RN, ici 👇), a relevé que «là où Peltier passe, les campagnes trépassent». Elle a pronostiqué que l'ex-polémiste «terminera en dessous de 10%» au premier tour de la présidentielle.

Eric Zemmour, qui a vu un «tournant» dans le soutien de Peltier, présentera, lui, lundi ses voeux à la presse depuis son QG de campagne à Paris et dévoilera également le premier thème de son programme. Samedi, Valérie Pécresse avait, pour sa part, pris pour cible Emmanuel Macron, un président «pyromane» et «déconnecté des aspirations profondes» des Français, selon elle. (jah/ats)

Une histoire insolite, ça vous dit?

L'actu' internationale, jour et nuit, c'est par ici:

Elle apprend qu'elle a gagné le gros lot en vérifiant ses spams

Link zum Artikel

Bob Dylan assure ses arrières en vendant tout son catalogue musical

Link zum Artikel

Evan Rachel Wood accuse Marilyn Manson de viol en plein tournage

Link zum Artikel

Joe Biden, agacé, traite un journaliste de «fils de p***»

Link zum Artikel
L'Australie investit un milliard protéger la grande barrière de corail
Un milliard de dollars (650 millions de francs) va être investi sur neuf ans pour éviter que le récif corallien ne soit inscrit sur la liste des sites en péril par l'Unesco.

L'Australie a dévoilé vendredi un programme d'un milliard de dollars australiens pour protéger la grande barrière de corail, fortement détériorée par le changement climatique. L'Unesco menace de retirer cet écosystème unique de la liste du patrimoine mondial.

L’article