DE | FR
French President Emmanuel Macron gestures as he speaks during a video conference of a France-Oceania Summit at the Elysee Palace in Paris, Monday, July 19, 2021. (Yoan Valat/Pool Photo via AP)

«On a trouvé ces numéros de téléphone, mais on n'a pas pu faire d'enquête technique évidemment sur le téléphone d'Emmanuel Macron.» Image: AP

Emmanuel Macron était dans la ligne de mire du logiciel Pegasus

Outre le président français, les numéros de l'ancien premier ministre Edouard Philippe et de 14 autres membres du gouvernement faisaient partie des cibles du logiciel espion.



Des numéros du président Emmanuel Macron et de membres du gouvernement figurent sur une liste de cibles potentielles du logiciel Pegasus. C'est ce qu'a déclaré mardi Laurent Richard, directeur de l'organisation Forbidden Stories.

Il confirme ainsi une information du Monde. Ce logiciel a été utilisé par certains Etats pour espionner des personnalités.

Faire la lumière sur l'affaire

Le quotidien a révélé mardi que ces numéros, dont celui de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe et de 14 membres du gouvernement, figuraient «dans la liste des numéros sélectionnés par un service de sécurité de l'Etat marocain, utilisateur du logiciel espion Pegasus, pour un potentiel piratage».

«On a trouvé ces numéros de téléphone, mais on n'a pas pu faire d'enquête technique évidemment sur le téléphone d'Emmanuel Macron» pour vérifier s'il a été infecté par ce logiciel et donc «cela ne nous dit pas si le président a été réellement espionné.»

Laurent Richard, directeur de Forbidden Stories

Mais selon Laurent Richard, que le président ait été ou pas espionné, cela «montre en tout cas qu'il y a eu un intérêt de le faire».

«Si les faits sont avérés, ils sont évidemment très graves. Toute la lumière sera faite sur ces révélations de presse»

Présidence française, interrogée par l'AFP

Forbidden Stories et l'association Amnesty International ont obtenu une liste de 50 000 numéros de téléphone sélectionnés par les clients de NSO depuis 2016 pour une surveillance potentielle. Ils l'ont partagée avec un consortium de 17 médias qui ont révélé son existence dimanche.

Autres personnalités visées

Selon Radio France et Le Monde, outre Edouard Philippe et son épouse, des ministres de premier plan, à l'époque où leurs numéros ont été sélectionnés, figurent sur cette liste dont Jean-Yves Le Drian, Christophe Castaner, Gérald Darmanin, Bruno Le Maire ou François de Rugy, mais aussi des parlementaires et responsables politiques comme François Bayrou ou le député de La France Insoumise Adrien Quatennens.

Le roi du Maroc Mohammed VI et son entourage figurent aussi sur la liste des cibles potentielles du logiciel, selon la cellule investigation de Radio France. (ats/hkr)

Cela n'à rien à voir avec Macron mais voici un ours qui essaye de prendre le volant

Plus d'articles «Actu»

Aux Pays-Bas, le journaliste blessé par balles est décédé

Link zum Artikel

En Norvège, ne pas signaler ses retouches sur Insta peut coûter cher

Link zum Artikel

Droits LGBT: l'UE menace la Pologne et la Hongrie

Link zum Artikel

La pluie, c'est nul mais ça inspire de belles chansons! En voici 9

Link zum Artikel

Comment Pegasus prouve que l'Iphone n'est pas aussi sûr que le prétend Apple

Apple met régulièrement en avant la sécurité de ses smartphones. Le logiciel espion Pegasus a pourtant pu infiltrer l'Iphone en utilisant les failles de son système. Explications.

Malgré son prix, l'Iphone est loin d'être aussi inviolable que le prétend Apple. Voilà le constat qui s'impose à la suite des dernières révélations concernant Pegasus, ce logiciel espion développé par la société israélienne NSO et qui a infecté plus de 50 000 téléphones à travers le monde.

En juin dernier, l'épouse d'un activiste emprisonné au Maroc a reçu un iMessage malveillant qui n'a fait aucun bruit mais qui a permis à Pegasus de s'activer sur le téléphone. Dès ce moment-là, le …

Lire l’article
Link zum Artikel