International
France

Séquestrée et violée, une adolescente est sauvée par son smartphone

Image
Image: Shutterstock

Grâce à son smartphone, une adolescente séquestrée a pu être sauvée

L'activation de la localisation de son téléphone sur le réseau Snapchat a permis à la police de cibler un immeuble du 15e arrondissement de Marseille.
16.01.2022, 16:3117.01.2022, 11:51
Plus de «International»

Une adolescente fugueuse de 14 ans, séquestrée et violée par deux hommes à Marseille, a finalement été libérée après avoir guidé les policiers jusqu'à ses agresseurs présumés en activant la localisation de son téléphone sur les réseaux sociaux, a-t-on appris, dimanche, de source policière.

Contraintes sexuelles

Interpellés vendredi dans l'appartement où a été retrouvée la jeune fille, les deux hommes, âgés de 26 et 64 ans, ont été déférés, dimanche, devant le parquet de Marseille pour «viols en réunion sur mineure et séquestration». Après 48 heures de garde à vue durant lesquelles ils ont contesté les viols, parlant de relations sexuelles consenties.

La mineure, très choquée, a été hospitalisée à Marseille aussitôt après sa libération. Suite à ça? 👇

  • Des examens médicaux ont confirmé l'existence de lésions anales.
  • Par ailleurs, la jeune fille, qui avait fugué depuis l'Ardèche, dit avoir été contrainte à des fellations.
  • Elle a depuis rejoint sa famille.

Ce sont les parents de la victime qui avaient donné l'alerte vendredi, après avoir reçu un appel de leur fille leur expliquant être séquestrée à Marseille et avoir été victime de viols.

Pour en savoir plus sur la culture du viol 👇

Mauvaise rencontre

Lors de sa fugue à Marseille, l'adolescente avait rencontré, dans une soirée, un homme de 26 ans qui lui avait proposé de l'héberger. Elle l'avait alors suivi dans un appartement où se trouvait un autre homme de 64 ans. Selon la victime, les deux individus l'auraient fait fumer du cannabis avant de la violer à tour de rôle.

Les policiers ont réussi à retrouver la victime, qui disposait toujours de son téléphone portable, en communiquant avec elle, via les réseaux sociaux. L'activation de la localisation de son téléphone sur le réseau Snapchat leur a permis de cibler un immeuble du 15e arrondissement, dans une cité des quartiers nord de Marseille.

Ils ont alors tambouriné, une à une, à toutes les portes de l'immeuble ciblé, jusqu'à ce que la mineure leur confirme, via un simple message sur le réseau social, qu'ils étaient bien devant l'appartement où elle était séquestrée. (jug/ats)

À quel point es-tu Swisstainable?
1 / 6
À quel point es-tu Swisstainable?
source: ©glacier express / stefan schlumpf
partager sur Facebookpartager sur X
Viol en Suisse: le projet de loi qui fâche
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Accusée de terrorisme, elle est élue au Parlement européen
La militante antifasciste Ilaria Salis était accusée d'avoir attaqué des extrémistes d'un mouvement néonazi en Hongrie. Elle attendait son procès, mais devrait être bientôt être libérée, car elle a été élue au Parlement européen .

Parmi les 720 députés européens, Ilaria Salis est sans doute celle qui mène la carrière politique la plus étrange. Cette Italienne de 39 ans vient d'être élue au Parlement européen. Depuis plus de 15 mois, cette enseignante est emprisonnée en Hongrie. Le parquet lui reproche d'avoir grièvement blessé des manifestants d'extrême droite. Grâce à son mandat de députée, Salis bénéficie toutefois désormais d'une immunité.

L’article