International
Gaza

L'ONU adopte enfin un cessez-le-feu immédiat pour Gaza

L'ONU adopte enfin un cessez-le-feu immédiat pour Gaza

epaselect epa11242910 Ambassadors, except for United States Ambassador Linda Thomas-Greenfield (C), raise their hands to vote in favor of a resolution calling for an immediate ceasefire in Gaza, durin ...
Des ambassadeurs, sauf celle des Etats-Unis Linda Thomas-Greenfield (C), lèvent la main pour voter en faveur d'un cessez-le-feu immédiat à Gaza.Keystone
Un résolution en faveur d'un cessez-le-feu a enfin été voté par les ambassadeurs présentes à l'ONU, malgré l'abstention des Etats-Unis. Une première, depuis les attaques du 7 octobre.
25.03.2024, 16:35
Plus de «International»

Après plus de cinq mois de guerre, le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi une résolution exigeant un «cessez-le-feu immédiat» à Gaza. Un appel bloqué plusieurs fois par les Etats-Unis qui se sont cette fois abstenus, accentuant la pression sur Israël.

La résolution adoptée sous les applaudissements par 14 voix pour, et une abstention, «exige un cessez-le-feu immédiat pour le mois du ramadan» - qui a déjà commencé il y a deux semaines -, devant «mener à un cessez-le-feu durable», et «exige la libération immédiate et inconditionnelle de tous les otages».

👉 Suivez en direct la situation à Gaza 👈

Contrairement au texte américain rejeté vendredi par des vetos russe et chinois, il ne lie pas ces demandes aux efforts diplomatiques du Qatar, des Etats-Unis et de l'Egypte, même s'il «reconnait» l'existence de ces pourparlers visant à une trêve accompagnée d'un échange d'otages et de prisonniers palestiniens.

Les Etats-Unis sous pression

Certains observateurs y avaient vu une évolution substantielle de la position de Washington, sous pression pour limiter son soutien à Israël alors que l'offensive israélienne a fait plus de 32 000 morts à Gaza, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Les Etats-Unis s'étaient en effet jusqu'alors systématiquement opposés au terme «cessez-le-feu» dans les résolutions de l'ONU, bloquant trois textes en ce sens.

Mais le texte américain rejeté n'appelait pas explicitement à un cessez-le-feu immédiat, utilisant une formulation estimée ambiguë par les pays arabes, la Chine et la Russie, laquelle a dénoncé le «spectacle hypocrite» des Etats-Unis.

La résolution adoptée lundi est issue du travail des membres non-permanents du Conseil, qui ont négocié tout le week-end avec les Etats-Unis pour tenter d'éviter un nouvel échec, selon des sources diplomatiques. La résolution réclame d'autre part la «levée de tous les obstacles» à l'aide humanitaire.

Le Conseil, largement divisé sur le dossier israélo-palestinien depuis des années, n'avait pu jusqu'alors adopter depuis le 7 octobre sur cette question que deux résolutions (sur huit soumises au vote), essentiellement humanitaires. Sans grand résultat: après cinq mois et demi de guerre, l'entrée de l'aide à Gaza, assiégée, reste largement insuffisante et la famine plane.

La nouvelle résolution condamne d'autre part «tous les actes terroristes», mais sans mentionner les attaques du Hamas du 7 octobre qui ont entraîné la mort d'au moins 1160 personnes, pour la plupart des civils, selon un décompte de l'AFP établi à partir de données officielles israéliennes.

Aucune résolution adoptée par le Conseil ou l'Assemblée général de l'ONU depuis le 7 octobre n'a condamné spécifiquement le Hamas, une absence systématiquement fustigée par Israël. (ats/jch)

Le robot «Chat GPT» se comporte comme un humain
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Les chars ukrainiens seront équipés d'un système très spécial
Rheinmetall prévoit de monter le système de défense antiaérienne Skyranger sur des chars Leopard 1 en Ukraine. Ce système doit permettre de lutter contre les drones.

Le groupe d'armement allemand Rheinmetall a fait part de ses projets de défense antiaérienne en Ukraine. Selon ce document, l'entreprise souhaiterait combiner le système «Skyranger» avec les chars Leopard 1 livrés par l'Allemagne pour lutter contre les drones.

L’article