ciel couvert
DE | FR
International
Guerre contre l'Ukraine

Ukraine: épuisés, les soldats russes implorent le Kremlin

Les soldats russes demandent au ministre de la Défense de pouvoir se reposer.
Le ministre de la Défense russe Sergueï Choïgou (à dr.) avec Vladimir Poutine.Image: getty/shutterstock/watson

Epuisés, les soldats russes implorent le Kremlin

Des plaintes ont de nouveau été émises au sein de l'armée russe. Des soldats se sont adressés au ministre de la Défense Choïgou dans une vidéo.
29.11.2023, 16:5930.11.2023, 08:30
Plus de «International»
Un article de
t-online

Dans une vidéo publiée sur Telegram, un groupe de soldats russes a supplié le ministre de la Défense Sergueï Choïgou de leur accorder un congé. Dans le clip partagé sur le canal de Mobilisation News, ils se plaignent également du commandement militaire.

Les soldats, masqués, accusent leur commandant de vouloir les tuer. Ils sont du 26e régiment du 2e bataillon, dit-on, sans donner plus de détails. Des explosions se font entendre en arrière-plan.

La vidéo en question 👇

La vidéo a été repostée et traduite en anglais par le blogueur estonien Dmitri sur X (ancien Twitter).Vidéo: twitter

Ils affirment être stationnés dans la région de Krynky, près de Kherson, dans l'est de l'Ukraine. Celle-ci se trouve sur la rive gauche du fleuve Dnipro, où l'Ukraine a pu installer des têtes de pont depuis quelques semaines et où elle semble progresser. L'authenticité de la vidéo ne peut toutefois pas être confirmée de manière indépendante à l'heure actuelle.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Pas un jour de congé depuis le déploiement

Les soldats disent qu'ils sont stationnés là depuis juillet et qu'ils n'ont pas eu un seul jour de congé depuis leur affectation. Selon une traduction en anglais du blogueur estonien Dmitri, ils demandent des rotations plus fréquentes.

Il ne resterait plus que 50 hommes de l'effectif d'origine et leur commandant «incompétent» enverrait des rapports falsifiés à ses supérieurs.

«Il a tué nos gens. Il raconte que tout est génial ici. Mais en réalité, trois compagnies sont mortes et blessées»
Un des soldats, qui donne comme nom d'emprunt «Snake»

L'importance des rives du Dnipro

Depuis quelques semaines, l'Ukraine a pu déployer des soldats sur la rive gauche du Dnipro et y faire venir du matériel lourd. Un petit pas a ainsi été fait vers la libération de la Crimée, mais de nombreuses installations de défense russes se trouvent encore sur le chemin. La traversée du fleuve est toutefois considérée comme un succès stratégique, comme le rapporte entre autres l'Institut d'études de la guerre.

Il est toutefois difficile de déterminer l'ampleur de ces succès. Il est impossible de confirmer si, comme l'a annoncé la porte-parole du poste de commandement sud, Natalia Gumenjuk, l'armée ukrainienne a effectivement repoussé les troupes russes de trois à huit kilomètres.

Le Think Tank américain, Institute for the Study of War, dresse la liste de différents rapports non confirmés de blogueurs militaires russes, selon lesquels des combats auraient lieu près des localités de Poima, Pichkhanivka et Krynky. Ces localités sont situées entre deux et quatre kilomètres du rivage. Des vidéos non confirmées circulant sur les médias sociaux montreraient également des soldats ukrainiens de l'autre côté de la rivière.

Les plaintes des soldats russes se multiplient

Les plaintes des soldats russes concernant les conditions de vie sur le front sont récurrentes. Dernièrement, un jeune homme a supplié le président russe Vladimir Poutine de ne pas l'enrôler à nouveau. Après un premier engagement volontaire, il n'avait plus que 30% de vision à cause d'une blessure – mais un nouvel appel au front venait d'arriver.

Il y a deux semaines, des rapports avaient fait état de soldats russes qui avaient tué leur commandant avant de déserter. Ils ont également fait de graves reproches au commandement. (wan)

(Traduit et adapté par Chiara Lecca)

L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
1 / 13
L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
source: www.imago-images.de / imago images
partager sur Facebookpartager sur X
Ces archives qui ne vont pas plaire à Poutine
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Macron défie Poutine et sidère l'Europe
Le président français Emmanuel Macron a brisé un tabou en n'excluant pas l'envoi de troupes occidentales en Ukraine. Ses paroles ont fait l'effet d'une bombe. Décryptage d'un blast militaro-diplomatique.

Un tabou a sauté. L’envoi de troupes occidentales en Ukraine pour épauler Kiev dans sa guerre contre la Russie est à présent une hypothèse ouvertement émise. Lundi soir, à Paris, répondant à une question d’un journaliste à l'issue d'une conférence internationale de soutien à l'Ukraine, Emmanuel Macron s’est rapproché du Rubicon qui le sépare d’une implication directe dans le conflit russo-ukrainien.

L’article