International
Guerre contre l'Ukraine

Cette opération ukrainienne inquiète le Kremlin

A group of Ukrainian marines sail from the riverbank of Dnipro at the frontline near Kherson, Ukraine, Saturday, Oct. 14, 2023. (AP Photo/Alex Babenko)
Des formations de marines ukrainiens sont positionnées sur les rives du Dniepr depuis octobre. Image: AP

Cette opération ukrainienne rendrait le Kremlin «inquiet et sceptique»

Une petite avancée ukrainienne sur le fleuve Dniepr pourrait se transformer en un grand avantage. Au Kremlin, la tension semble monter.
07.11.2023, 18:4507.11.2023, 19:12
Thomas Wanhoff / t-online
Plus de «International»
Un article de
t-online

Les troupes ukrainiennes progresseraient considérablement sur le Dniepr. Après avoir réussi à traverser le fleuve sur certains tronçons et à installer de petites bases sur l'autre rive, les troupes poursuivent leur avancée.

👉 Suivez en direct la guerre contre l'Ukraine 👈

Jusqu'à présent, les Russes ont pu repousser les tentatives de débarquement ukrainiennes sur une longue période. «Mais maintenant, il semble que ces petites bases s'agrandissent», a déclaré vendredi à t-online Burkard Meissner, colonel de réserve et membre fondateur du German Institute for Defence and Strategic Studies.

Des missiles sur le quartier général

Les troupes de Poutine doivent, par ailleurs, faire face à d'autres problèmes. En effet, une attaque de missiles ukrainienne a touché le quartier général des troupes russes dans la région du Dniepr, situé dans la partie sud de la région de Kherson.

L'Institut américain d'études sur la guerre (ISW) a récemment évalué les analyses de blogueurs de guerre russes. «Mauvaise journée pour les commandants russes de l'unité de combat de Dniepr», a écrit le compte Telegram pro-russe Operatovno ZSU pour confirmer les attaques.

Selon les informations de l'ISW citant le portail russe Astrahad, quatre missiles ukrainiens auraient touché un bâtiment à Strilkove. Celui-ci servait de quartier général à la force russe du Dniepr. Au moins deux personnes auraient été tuées et plusieurs autres blessées. On ne sait pas si le commandant des soldats, le général Mikhail Teplinski, figure parmi les victimes.

Kherson et Krynky
Image: watson

Des images de nombreux soldats morts sont également diffusées sur les réseaux sociaux – il s'agirait de troupes qui auraient été tuées sur la rive gauche du fleuve alors qu'elles changeaient de position. Et des vidéos montrent la destruction de bases de drones.

Effet psychologique des avancées

Outre l'offensive terrestre, l'Ukraine tente régulièrement de frapper des infrastructures essentielles de l'armée russe avec des missiles et des canons. Il s'agit notamment d'aéroports, de dépôts de munitions, d'installations de communication et de quartiers du commandement militaire. Même si la dernière attaque n'a pas détruit de matériel d'armement important, elle devrait avoir un effet psychologique.

On a longtemps douté que les troupes ukrainiennes puissent s'installer sur la rive gauche du Dniepr. Mais les experts constatent désormais des progrès. Toutefois, ce ne sont, pour l'instant, que des formations de marines qui tiennent la position depuis octobre. Le nombre de soldats n'est pas clair, les données non officielles varient entre des dizaines et un peu plus d'une centaine.

Selon le groupe de blogueurs militaires russes Rybar, des renforts seraient désormais arrivés. D'autres soldats auraient traversé la rivière. Selon leurs informations, la situation serait actuellement stable. Lors des premières tentatives de traversée, les soldats ukrainiens avaient été pris sous le feu nourri des troupes russes et de nombreux morts avaient été signalés.

Forcer les troupes russes à se disperser

Les avancées de l'autre côté du fleuve ne devraient, toutefois, pas uniquement servir à gagner du terrain – des gains de toute façon assez faibles. Selon Ben Barry de l'International Institute for Strategic Studies à Londres, l'Ukraine essaie d'empêcher une concentration des troupes russes. Kiev tente de disperser les troupes de l'ennemi en les attirant tout le long des près de 1000 kilomètres de front.

Là où ils voient des points faibles, les soldats ukrainiens se lancent et peuvent même faire des progrès sur le terrain. Dans le cas des rives du Dniepr, cela ne sera toutefois pas facile. Un analyste militaire occidental cité par le quotidien britannique The Guardian explique:

«Le problème a toujours été le suivant: c'est un grand fleuve. Vous pouvez y amener de l'infanterie, mais vous devez y faire venir du matériel. L'Ukraine n'a pas la supériorité aérienne. Si elle tente d'apporter des armes lourdes, elle sera frappée.»
Un analyste militaire occidental the guardian

C'est pourquoi l'appui aérien est important. «On peut s'attendre à des progrès sur la rive gauche du Dniepr, mais cela ne vaut que si l'Occident finance un soutien supplémentaire. Nous devons fournir à l'Ukraine des ponts flottants, des défenses aériennes et surtout des hélicoptères en masse», exige Burkhard Meissner.

Actuellement, les marines sont postés près de Krynki, une zone inondée déjà avant la destruction du barrage de Kachovka. Une grande partie est en effet marécageuse, ce qui complique la circulation des chars et des canons. De plus, les positions de défense russes ne sont pas loin, avec des champs de mines et des barrages antichars.

A Moscou néanmoins, la tension monte, comme le prouve le remplacement du commandant des troupes sur le Dniepr, Oleg Makarevich. Ça, c'était avant la dernière attaque de missiles. Selon l'ISW:

«Le limogeage annoncé de Makarevich indique que le Kremlin ou le commandement militaire russe sont peut-être suffisamment inquiets et sceptiques quant à sa capacité à repousser les récentes opérations terrestres ukrainiennes de plus grande envergure.»

Traduit de l'allemand par Valentine Zenker

L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
1 / 13
L'appartement des Zelensky en Crimée, vendu par la Russie
source: www.imago-images.de / imago images
partager sur Facebookpartager sur X
L'Ukraine a développé une «cape d'invisibilité» pour ses soldats
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Un 2e cas humain de grippe aviaire détecté aux Etats-Unis
C'est dans le Michigan que l'employé d'une ferme a été infecté par la grippe aviaire propagée par des vaches, deux mois après la détection d'un premier cas au Texas.

Moins de deux mois après un premier cas, une deuxième personne a été infectée par la grippe aviaire aux Etats-Unis en lien avec une épidémie de ce virus qui s'est propagée dans les troupeaux de vaches du pays, ont annoncé les autorités sanitaires mercredi.

L’article