DE | FR
Bild: keystone

4 scénarios possibles pour la suite du conflit en Ukraine

Depuis quelques jours, le front en Ukraine ne bouge plus beaucoup. Comment cette guerre va-t-elle se poursuivre ? Et quand la paix pourra-t-elle s'installer? Voici 4 hypothèses sur la suite des évènements.
24.03.2022, 13:1924.03.2022, 13:28
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Patrick Toggweiler
Suivez-moi

Au sud, dans les oblasts de Donetsk et de Louhansk, la Russie enregistre de petits gains de terrain. Ailleurs, dans certaines banlieues de Kiev, Kharkiv et Mykolaïv, les Ukrainiens affirment avoir réussi à contre-attaquer l'ennemi. Les forces en présence semblent aujourd'hui équilibrées. watson a rassemblé 4 hypothèses sur la suite des évènements👇

La paix est loin d'être en vue

Bild: keystone

Les experts sont relativement unanimes sur la durée de la guerre: il n'y aura pas de paix avant longtemps. Selon Daniel W. Drezner, professeur de relations internationales à la Fletcher School of Law and Diplomacy, «les rapports de force équilibrés sont paradoxalement contre la paix» explique-t-il au Washington Post.

«Les deux parties croient à la victoire. Elles se montrent donc intransigeantes lors des négociations. Ce n'est que lorsque le balancier penchera assez nettement dans un sens que la partie perdante sera prête à faire des concessions à la puissance victorieuse désignée.»

Selon Gideon Rachman, l'impact d'une défaite sur les deux parties plaide en faveur d'une prolongation. Les Ukrainiens luttent pour l'indépendance et la liberté de leur pays, le président Poutine pour sa survie politique et physique. Une défaite aurait des conséquences graves pour les deux parties. C'est pourquoi ils agissent de manière intransigeante.

La guerre a atteint son point culminant

Bild: keystone

La théorie du point culminant a été formulée par le stratège militaire prussien Carl von Clausewitz en 1832. Selon Clausewitz, le point culminant est atteint lorsque le camp attaquant a complètement épuisé les moyens disponibles en termes de personnel, d'armes, mais aussi de logistique - et ne peut donc plus faire de progrès.

Pour John R. Deni, professeur au Strategic Studies Institute (SSI) de l'armée américaine, la Russie a atteint ce point et il n'est pas le seul à le penser. L'ancien commandant des troupes américaines en Europe, Ben Hodges, soutient également cette thèse.

La guerre n'est donc pas perdue pour la Russie, mais elle est ainsi arrivée à un tournant. Les troupes russes doivent passer d'une guerre d'agression à une guerre de position, l'Ukraine est en contrepartie contrainte de passer à l'offensive. Les images satellites fournissent des indices qui étayent cette thèse. La Russie a commencé à construire des positions défensives devant Kiev. Parallèlement, les informations faisant état d'offensives ukrainiennes se multiplient.

Selon cette théorie, la Russie aurait besoin de nouvelles forces pour obtenir de nouveaux gains territoriaux. Celles-ci doivent d'abord être mobilisées et mises en place. Ce processus prend des semaines, voire des mois. Une ordonnance russe récemment introduite confirme qu'il existe au moins plusieurs réflexions dans ce sens. À l'avenir, Moscou pourra enrôler des jeunes de 17 ans pour le service militaire contre l'Ukraine.

Une escalade du conflit

Bild: keystone

Avec ses différentes armes de destruction massive, la Russie a un potentiel pratiquement infini pour augmenter le niveau d'escalade.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov n'a pas exclu l'utilisation d'armes nucléaires lors d'une interview avec la journaliste Christiane Amanpour sur CNN. Elles seraient utilisées en cas de «menace existentielle.»

L'escalade a commencé depuis un moment. L'acceptation de milliers de victimes civiles à Marioupol est déjà considérée comme telle. Si les succès continuent à faire défaut, les envahisseurs seront considérés comme de plus en plus dangereux:

  1. L'application de la tactique Grozny/Marioupol à Kiev et à d'autres grandes villes;
  2. L'utilisation d'agents biologiques ou chimiques;
  3. L'attaque contre les livraisons d'armes et les entrepôts sur le territoire de l'OTAN, par exemple en Pologne.

Les experts de «The Economist» ne s'attendent toutefois pas à ce que Poutine attaque des cibles sur le sol de l'OTAN. Plus la Russie pousse le niveau d'escalade, plus la pression sur l'OTAN pour qu'elle réponde augmente, et donc plus le risque d'un embrasement généralisé en dehors des frontières ukrainiennes augmente.

Poutine perd le pouvoir à Moscou

Bild: keystone

Les thèses présentées jusqu'à présent soutiennent l'attente d'un déroulement prolongé de la guerre. Elle pourrait être plus rapide si Poutine était chassé du pouvoir. La guerre en Ukraine a récemment fait des victimes sur le plan intérieur en Russie.

Deux membres haut placés du FSB (service de renseignement, successeur du KGB), qui ont été impliqués dans la planification de l'invasion, seraient assignés à résidence. Selon des informations non confirmées, Roman Gavrilov, vice-chef de la garde nationale russe, aurait également été arrêté.

Cela est interprété comme un signe que Poutine cherche déjà des coupables pour cette campagne infructueuse. Mais cette démarche peut aussi se révéler être un boomerang pour le dirigeant russe. Les victimes désignées de Poutine peuvent conspirer contre lui.

L'ancienne diplomate Esther Tetruashvily s'attend donc à ce qu'un éventuel successeur de Poutine soit issu de ses propres rangs. Peu crédibles à cet égard sont les sources ukrainiennes qui affirment que le successeur serait déjà connu avec l'homme du FSB Alexandre Bortnikov.

L'ex-espion du KGB Poutine sait lui-même qu'il est en danger. Il aura pris les mesures qui s'imposent. Si un changement de pouvoir a effectivement lieu à Moscou, des temps meilleurs ne sont toutefois pas garantis. Encore une fois, Tetruashvily :

«Quel que soit le visage de la Russie après Poutine, il se peut qu'elle ne soit pas comme les démocraties occidentales l'espèrent»

La guerre en Ukraine en images

1 / 18
La guerre en Ukraine en images
source: sda / efrem lukatsky
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un Ukrainien découvre une roquette dans sa cuisine

Plus d'articles sur la guerre en Ukraine

Des personnes trans sont bloquées en Ukraine

Link zum Artikel

Sean Penn emmène Hollywood en Ukraine pour un documentaire

Link zum Artikel

La guerre en Ukraine, ça vous préoccupe? Comment? Dites-nous tout!

Link zum Artikel

Conflit Ukraine-Russie: 3 scénarios militaires les plus probables

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Elon Musk aurait harcelé une femme et payé pour qu'elle se taise
C'est ce qu'affirme une enquête du «Business Insider». En 2016, le patron de SpaceX aurait, entre autres, demandé à une hôtesse de l’air un massage érotique contre un cheval.

Les résultats de l'enquête menée par le Business Insider sont potentiellement explosifs. Sur la base de documents et interviews, le média américain a affirmé que SpaceX a payé 250 000 dollars pour faire taire une hôtesse de l'air qui accusait de harcèlement sexuel le patron de l'entreprise, Elon Musk.

L’article