DE | FR

Selon les espions ukrainiens, l'élite russe veut empoisonner Poutine

A croire le quotidien anglais The Mirror, certains oligarques souhaitent se débarrasser du maître du Kremlin. Le directeur des services de renseignements Russes, Oleksandr Bortnikov, serait bien placé pour le remplacer.
23.03.2022, 16:5423.03.2022, 18:00
Suivez-moi

Au Kremlin, certains complotent pour destituer Vladimir Poutine, d'après le quotidien anglais The Mirror.

Selon une note de la direction générale du renseignement du ministère ukrainien, un «groupe de membres influents de l'élite russe» aurait élaboré un plan visant à renverser le président.

«Un empoisonnement, une maladie soudaine ou toute autre coïncidence n'est pas exclue»
Selon la note de la direction générale du renseignement du ministère ukrainien

Le but? Eloigner Poutine du pouvoir le plus rapidement possible et rétablir les liens économiques avec l'Occident. Selon la note de renseignement, certains membres du Kremlin seraient consternés par l'impact de la guerre et des sanctions qui ont suivi sur l'économie russe.

«On sait que Bortnikov et certains autres représentants influents de l'élite russe envisagent diverses options pour écarter Poutine du pouvoir»
La note de la direction générale du renseignement du ministère ukrainien

Un nouveau successeur

Selon la note, un successeur aurait déjà été choisi, le directeur du FSB Oleksandr Bortnikov. Un choix surprenant, compte tenu du fait que les deux hommes auraient gravi ensemble les échelons de la société russe.

C'est entre autres à grâce à lui que Poutine aurait pu justifier son invasion de l'Ukraine. Oleksandr Bortnikov avait affirmé au chef d'État Russe que deux de ses gardes-frontières avaient capturé un saboteur militaire ukrainien vivant sur le sol russe. Ce saboteur avait d'après lui des intentions malveillantes à l'égard de la Russie.

Selon les services de renseignement ukrainiens, les complotistes ont choisi Bortnikov, 70 ans, parce qu'il est le seul homme capable de rétablir les liens économiques avec l'Ouest.

Ils craignent de plus en plus que la Russie ne devienne un État paria, que le pays soit boudé par l'Occident, et que leurs maisons, leurs comptes bancaires et leurs yachts soient saisis ainsi que leur capacité à voyager et à faire des affaires.

Évincé par Poutine

Oleksandr Bortnikov aurait été discrédité auprès du despote moscovite. La raison officielle? «Des erreurs fatales de calcul dans la guerre contre l'Ukraine.» Vladimir Poutine serait aujourd'hui furieux contre lui pour avoir permis à ses commandants militaires d'être pris de court par la défense ukrainienne, selon le The Mirror.

Au sein de la communauté du renseignement de Moscou, certains soupçonnent que quelqu'un ait divulgué à l'Ukraine des informations sur les combattants tchétchènes qui attaquaient Kiev par le nord. Une information qui s'était avérée précieuse pour les planificateurs de guerre ukrainiens et leur avait permis de tendre une embuscade aux forces tchétchènes, faisant de nombreuses victimes.

«Il ne fait aucun doute qu'au fur et à mesure que l'élite russe ressentira le poids des sanctions, elle envisagera l'avenir en se rendant compte de la catastrophe que représente cette guerre pour elle et cela ne fera qu'empirer» a déclaré hier une source occidentale au Daily Mirror.

«Il y a une forte suspicion qu'un petit nombre de personnes pourraient maintenant essayer de se débarrasser du président russe, mais il reste à voir s'ils y parviendront (...).»

«Il est certain qu'ils reçoivent beaucoup d'encouragements de la part de diverses personnalités influentes de l'Ouest et que le sentiment de la plupart des gens est qu'ils en ont assez»

Témoignage d'une famille de réfugiés

Et pour en savoir plus sur Vladimir Poutine...

Comment un fils d'ouvrier est devenu l'homme le plus puissant de Russie

Link zum Artikel

Comment la personnalité de l'année 2007 est devenue un «criminel de guerre»

Link zum Artikel

Que se passe-t-il dans la tête de Poutine?

Link zum Artikel

Qui est la maîtresse russe de Poutine, qu'on dit planquée en Suisse?

Link zum Artikel

Trois idées reçues sur Vladimir Poutine à démystifier

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Eurovision 2022: 6 pays auteurs de tricheries «d'une ampleur inédite»
Dans un communiqué, l'instance dirigeante de l'Eurovision dénonce la tricherie «sans précédent» de l'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie et Saint-Marin, qui se sont donné le plus de points. Explications

Six pays sont impliqués dans une tricherie «d’une ampleur inédite», selon un communiqué officiel daté de ce vendredi 20 mai et émanant de l'Eurovision elle-même – ou, pour être exact, par l'Union européenne de radiotélévision, instance dirigeante du concours. L'Azerbaïdjan, la Géorgie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie et Saint-Mari auraient tenté de falsifier les résultats de l’édition 2022.

L’article