DE | FR

Poutine cache ses morts: voici leur impact sur sa guerre

Combien de soldats russes ont été tués sur le front ukrainien? Les chiffres divergent fortement. Le président ukrainien parle de 14 000, du côté du Kremlin, silence radio. Un rapport publié dans un journal russe pourrait changer la donne.
24.03.2022, 06:1524.03.2022, 08:33
Nilofar Eschborn / t-online
Un article de
t-online

Dimanche, un article en ligne du journal russe Komsomolskaya Pravda, proche du Kremlin, a fait sensation. Se référant au ministère de la Défense, l'article annonçait que 9861 soldats russes avaient perdu la vie en Ukraine depuis le début de la guerre. Quelques heures plus tard seulement, le passage correspondant avait disparu de l'article. Le journal a expliqué par la suite que cette information était fausse et qu'il avait été victime de hackers.

Il est vrai que la publication des pertes russes qui s'avèrent élevés est inhabituelle: jusqu'à présent, les autorités russes étaient restées très discrètes sur ce sujet. Le chiffre de 498 soldats tués a été annoncé officiellement le 2 mars dernier, mais on ne trouve plus actuellement, la trace de cette information dans les médias russes.

Ce chiffre est-il faux? Ce qui est sûr, c'est que ce nombre est difficile à vérifier de manière indépendante. La communication ukrainienne via le président Volodymyr Zelensky a annoncé, dimanche que 14 000 soldats russes avaient été tués sur le front jusqu'à présent. Les services secrets américains ont estimé la semaine dernière que plus de 7000 personnes avaient perdu la vie et que deux à trois fois plus de soldats russes avaient été blessés. Le New York Times ajoute que si ce chiffre se confirme, la Russie aurait déjà perdu plus de soldats dans la guerre en Ukraine que les Etats-Unis en plus de 20 ans de guerre en Irak et en Afghanistan.

Supposons que le nombre de soldats russes tués et blessés se chiffre effectivement en dizaines de milliers: Quelles en seraient les conséquences stratégiques pour la Russie ?

Baisse de l'efficacité au combat

Plus de 150 000 soldats russes sont actuellement en mission en Ukraine, selon le New York Times. Mais une unité de combat qui aurait subi une perte de 10% de son effectif ne serait déjà plus opérationnelle aux dires du Pentagone. Ainsi, si l'on en croit les données américaines sur le nombre de morts et les blessés russes, ce taux serait donc déjà dépassé.

Et même si d'après une enquête du magazine américain Foreign Policy les troupes russes s'élèvent à 190 000, leur capacité de combat serait critique. Dans un entretien avec t-online, l'expert militaire Gustav Gressel explique:

«La question essentielle est de savoir comment la Russie répartit désormais ses forces armées non blessées»
Gustav Gressel, expert militaire

Selon lui, les tâches de combat ne sont pas attribuées à tous les bataillons. On peut donc imaginer, par exemple, une compensation des pertes dans les unités de combat par des déplacements d'unités logistiques.

Enterrement de soldats ukrainiens morts au combat. La manière dont le Kremlin traite les soldats russes tués n'est pas claire.
Enterrement de soldats ukrainiens morts au combat. La manière dont le Kremlin traite les soldats russes tués n'est pas claire.Bild: keystone

Parmi les morts du côté russe, il y aurait aussi des hauts gradés. Au moins cinq d'entre eux, sur un total de 20, seraient déjà tombés au combat, ce qui complique encore la coordination des troupes de Poutine. Pour expliquer la présence des hauts gradés russes sur le terrain, Foreign Policy évoque le manque de discipline et les problèmes de communication au sein de l'armée.

Un moral en berne

On rapporte depuis longtemps que des soldats russes quitteraient volontairement leurs véhicules militaires et s'enfuiraient. Les services de renseignement américains disposeraient également d'informations à ce sujet.

Quelles conséquences ont eu le rapport faisant état de près de 10 000 morts parmi les soldats russes? Est-ce que la motivation des autres soldats russes encore en mission en Ukraine a été touchée? L'expert militaire Gustav Gressel répond: «Le rapport n'a pas été en ligne assez longtemps pour cela».

Le moment critique sera lorsque les soldats russes blessés rentreront chez eux et raconteront ce qu'ils ont vécu - mais cela prendra encore plusieurs semaines. «Les médecins seront certainement encouragés à retarder le rapatriement des Russes blessés. Ce n'est qu'à la mi-avril ou fin avril qu'une limite d'approvisionnement pourrait être atteinte».

Selon l'état-major ukrainien, les unités russes sont confrontées à un autre défi: elles sont à court de munitions et de nourriture. Les soldats russes ne pourraient tenir que trois jours au maximum. La situation serait similaire pour l'approvisionnement en carburant. Ces données ne peuvent toutefois pas être vérifiées de manière indépendante.

D'où viendraient les renforts?

Selon Gustav Gressel, la Russie s'efforcera désormais de maintenir la force de ses propres forces armées. Les Tchétchènes pourraient par exemple les y aider. Jeudi déjà, le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov avait annoncé que mille volontaires s'étaient mis en route pour l'Ukraine. Selon le Kremlin, des «hommes expérimentés» seraient également venus de Syrie, soi-disant pour se battre volontairement et gratuitement aux côtés des Russes. L'expert militaire considère toutefois ce dernier point comme un show de propagande de la part de la Russie :

«Je n'ai encore vu aucune image ou rapport de combattants syriens qui viendraient soutenir les Russes. Il n'y a rien de concret derrière tout cela»
Gustav Gressel, expert en stratégie militaire

Le président russe peut également espérer des renforts de la part des nouveaux conscrits. En effet, l'expert militaire Gustav Gressel explique que le mois d'avril est significatif pour l'armée russe.

«Le 1er avril est une date d'incorporation importante en Russie, car c'est à ce moment-là que les nouveaux conscrits entrent en service dans de très nombreuses unités de l'armée»
Gustav Gressel, expert en stratégie militaire

De plus, les soldats qui termineront leur service au 31 mars subiront probablement de fortes pressions pour prolonger leur contrat.

Le Kremlin se tait

Qu'il s'agisse du soutien de la population russe ou de la motivation des soldats sur le terrain, plus les pertes de l'armée russe sont élevées, plus il est difficile pour le Kremlin de les dissimuler. Et plus il est probable que le soutien de Poutine en Russie s'effrite.

Pourtant, le Kremlin s'en tient à sa stratégie consistant à passer les pertes sous silence. Tant l'agence de presse russe Tass que le ministère russe de la Défense ne font état que des succès de la soi-disant opération spéciale en Ukraine. Lorsqu'il est question de victimes, il s'agit uniquement de celles du côté des forces armées ukrainiennes.

Dimitri Peskov, porte-parole du président russe a été interrogé par des journalistes russes sur les chiffres publiés par le journal Komsomolskaya Pravda. La réponse a été directe : Non, «je ne peux pas m'exprimer à ce sujet». Le Kremlin ne disposerait pas d'informations récentes sur le nombre de victimes.

Sources:

25 sosies repérés dans le public des matchs de hockey

1 / 27
25 sosies repérés dans le public des matchs de hockey
source: reddit
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Témoignage d'une famille de réfugiés

Pour d'autres portraits interminables, c'est ici que ça se passe

Olena Zelenska est bien plus que la femme de Volodymyr

Link zum Artikel

Qui est cette jeune activiste traitée de «salope» par les soldats russes?

Link zum Artikel

Qui est Elvira Nabioullina, l'influente banquière de Vladimir Poutine?

Link zum Artikel

Comment un fils d'ouvrier est devenu l'homme le plus puissant de Russie

Link zum Artikel

Comment la personnalité de l'année 2007 est devenue un «criminel de guerre»

Link zum Artikel

Président de l'Ukraine: qui est cet humoriste qui veut «tuer des Russes»?

Link zum Artikel

Voici qui est la journaliste anti-Poutine dont tout le monde parle

Link zum Artikel
Montrer tous les articles
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Exécuté par les Russes, cet Ukrainien est ressorti de sa tombe
Un uniforme de l'armée ukrainienne à leur domicile a signé l'arrêt de mort de Mykola et de ses deux frères. Mais le destin du jeune homme était tout autre. Il a pu sortir de sa tombe. Récit.

Le 18 mars, des soldats russes sont arrivés devant la maison de Mykola Kulichenko et de ses deux frères dans un village près de Tchernihiv. A ce moment-là, l'armée de Poutine avait déjà assiégé et bombardé la ville au nord-est de Kiev pendant des semaines. Durant l'occupation par les troupes russes, des centaines de personnes ont été tuées dans la région.

L’article