International
Hong Kong

Covid-19: des animaux domestiques extradés de Hongkong par jet privé

Image
image: privatefly.fr

Des animaux de compagnie sont extradés de Hong Kong par jet privé

A Hong Kong, de riches détenteurs d'animaux domestiques les font rapatrier dans leur pays d'origine en avion privé, afin de leur éviter une potentielle euthanasie.
21.01.2022, 19:5922.01.2022, 17:50
Plus de «International»

Mercredi, nous vous annoncions (le coeur brisé) la décision des autorités hongkongaises d’abattre 2 000 hamsters, lapins et autres chinchillas, contaminés au Covid-19. Un cluster avait été découvert dans une animalerie de la ville.

Les récents détenteurs de rongeurs ont d'ailleurs été vivement encouragés par les autorités à leur remettre leur animal de compagnie pour être euthanasié, par mesure de sécurité.

Hors de question pour ces propriétaires!

Dans ce contexte tendu, rapporte Libération, de nombreux propriétaires ont trouvé une parade pour éviter ce triste sort à leur bêbête adorée: quitter le territoire en jet privé, l’unique moyen de quitter le territoire en emmenant leur compagnon avec eux.

«Il y a une énorme demande, confirme au Financial Times Chris Phillips, un responsable de l’affrètement des animaux domestiques et médicaux chez Air Charter Service, courtier en jets privés. Les gens veulent ramener leurs animaux de compagnie [dans leur pays d’origine], leurs chats, leurs chiens et leurs lapins, et ils ne peuvent tout simplement pas les récupérer par des voies commerciales.»

Coût de la démarche?

Bon, autant vous dire tout de suite que tout le monde ne peut pas s'offrir le luxe d'extrader Médor en jet: les places pour chaque duo (propriétaire+animal) dans ce type d'avion coûtent environ 200 000 dollars hongkongais... soit 23 400 francs.

A ce stade, on hésiterait presque à laisser son toutou sur place et à en racheter un, non? (mbr)

Serons-nous tous dépressifs à cause du Covid?
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine a une nouvelle stratégie pour approvisionner son armée
Peu de symboles incarnent aussi fortement le pouvoir de Poutine que le pont de Crimée. Mais il peut être ciblé trop facilement. Le Kremlin privilégie de nouvelles voies de chemin de fer en Ukraine occupée.

Début juillet 2023, deux explosions secouent l'un des symboles les plus importants du régime de Vladimir Poutine. Des drones navals ukrainiens portant 850 kilogrammes d'explosifs frappent les piliers du pont de Crimée, qui relie la péninsule au territoire russe. Un couple, en route vers les vacances avec leur fille, est tué lors de l'attaque. La jeune fille de 14 ans survit. La circulation automobile et ferroviaire est interrompue. Mais l'ouvrage emblématique ne s'effondre pas.

L’article