larges éclaircies-1°
DE | FR
2
International
Humeur

Twitter, 8 dollars et plein d'emmerdes: Musk, c'est quoi ce bordel?

Ben alors? Pendant que ton nouveau joujou plie sous les plaintes, tu joues au samouraï à la fête d'Halloween d'Heidi Klum?
Ben alors? Pendant que ton nouveau joujou plie sous les plaintes, tu joues au samouraï à la fête d'Halloween d'Heidi Klum? twitter d'elon musk
Humeur

Twitter, 8 dollars et des emmerdes: c'est quoi ce bordel, Elon?

Depuis que tu t'es payé Twitter comme on chope des clopes au coin de la rue, le petit oiseau bleu tousse comme un pilier de bar mal éduqué. A quatre jours des midterms, c'est pas sérieux.
01.11.2022, 18:4301.11.2022, 22:57
Suivez-moi

Mon cher Elon,

Une confession, d'abord. Je t'aime bien. Disons plutôt que tu as su attraper ma sympathie, entre deux rachats de sociétés et trois tweets compulsifs. Pourtant, les voitures m'indiffèrent et l'espace me terrorise. Fou, non? J'avoue que les égocentriques pétés de thune et un peu cinglés m'ont toujours beaucoup amusé. Te voir changer ta bio toutes les deux heures, comme un ado bien né, mais mal savonné, c'est proprement fascinant. Je suis sincère.

Image

A quelques heures du rachat, tu t'étais flanqué le grade de «chief twit», pour mieux couper les premières têtes qui dépassaient de ton nouvel open-space. Te voilà désormais «opérateur Twitter pour la hotline des plaintes». Funny.

Ce nouveau blase prouve au moins que tu as compris dans quel bourbier tu viens de fourrer les pneus de ta Tesla.

Oui, ça gueule.

Depuis une semaine, la gauche courgette pleure son espace de bienveillance fantasmé, alors que la droite blanquette croit pouvoir se réjouir d'un Fight club vidangé de toute notion de modération. Tout ça parce que tu nous as promis un «Twitter pour tous», un réseau one size, alors qu'on n'y taille précisément que des costards. Au plus près de nos névroses.

En tête de meute? Donald Trump et Sandrine Rousseau. Parfaits petits Marvel enragés et moulés dans leurs collants orange et vert, comme les deux boyscouts d'une bande de bourrins pensant détenir la vérité de l'autre. A quelques jours des midterms, étouffés par les violences et déjà tailladés de coups de canifs, ton antipathie légendaire pour Joe Biden et ta méfiance crasse pour le New York times font craindre le pire.

En quelques jours, tu es parvenu à figer de peur tous tes employés, réhabiliter Kanye West et propager les informations bidonnées d'un média qui prétend que l’époux Pelosi était fin bourré au moment de son agression.

Tu voudrais nous mener tout droit à l'attentat politique, dis?

Résumons, mon cher Elon: t'offrir ton punching-ball préféré, celui sur lequel tu passes tes nuits et tes nerfs, c'est hériter d'un coup sec de tous tes nouveaux meilleurs ennemis et d'un paquet d'emmerdes. Un joyeux bordel virtuel où chacun a des attentes démesurées et des craintes inconsolables. Personne ne peut se payer Disneyland sans froisser Mickey.

Fachos ou annonceurs, choisis ton camp camarade!

Et puis, tu sais bien qu'une fois déballés, les cadeaux n'intéressent plus que ceux qui ne les ont pas reçus. Dans ton cas, les jaloux sont féroces et susceptibles: politiciens, journalistes, scientifiques, very important people, fachos et comploteurs. Tous les autres postent des photos de brunch sur Instagram, des âneries sur TikTok ou des nudes sur OnlyFans.

Sorry, frère.

Ceci dit, Elon, je reste intimement persuadé que tu voudrais bien faire. Ménager les sensibilités, sans fragiliser ton porte-monnaie. Mais te voilà face à un dilemme autrement plus délicat qu'une série de tweets hystériques qui divertissent les petites gens. Bannir les racistes et les homophobes? C'est fâcher tes groupies républicaines. Virer les arbitres? C'est refroidir des annonceurs qui, pour certains, ont déjà menacé de plier bagages.

8 dollars pour être certifié

T'as beau jouer au PDG babacool qui ne supporte pas de maintenir un système qui «distingue seigneurs et paysans», qui négocie le futur tarif potentiel d'une certification Twitter avec un Stephen King ronchon, ça ne suffira pas à pérenniser cette zone de non-droit. Tu viens finalement de décider qu'être certifié coûterait 8 dollars par mois. Et qu'apprend-on, mardi soir? Que ton responsable des ventes publicitaires a démissionné à cause de ton «arrivée turbulente»? Allons...

Image

Twitter n'est pas Tesla, Starlink ou une poignée de bitcoins. Toi qui secoues la Bourse avec autant d'élégance qu'une main qui gratte des couilles, tu vois très bien de quoi on parle. Comme le dit un type super, un tweet c'est une arme, Madame! Et jeter le petit oiseau bleu dans son caddie, c'est politique. Uniquement politique. Mais pour 44 milliards de dollars, tu ne t'es pas seulement approprié des opinions. Les abrutis qui les défendent sont livrés avec.

On parie que dans moins d'un an, ce nouveau (et dangereux) joujou croupira dans ton tiroir à mauvaises idées?

Bref, fais pas le con, l'ami. Et comme te le souhaitait The verge lundi, welcome to Hell, Elon.

Inside Man, sur Netflix, la bande-annonce

Video: youtube
2 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
2
La vérité de Poutine est un mensonge
A l'occasion du 80e anniversaire de la victoire de Stalingrad, c'était évident: Moscou ne se soucie pas de son Histoire. Poutine ne fait qu'utiliser l'Histoire pour légitimer de nouveaux crimes.

Peu importe que le président Vladimir Poutine parle ou que le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov s'exprime; peu importe que le propagandiste télévisé Vladimir Soloviev lance ses sermons haineux sur les ondes ou que les reporters de guerre chantent la «beauté» des tirs russes en Ukraine – le Kremlin a coupé les ponts avec le monde civilisé.

L’article