DE | FR

La situation du Covid en Inde en 4 points

Le pays fait face à une flambée des cas de Covid. L'aide commence à arriver pour ravitailler les hôpitaux.



epaselect epa09171217 Indian suspected Covid-19 patient waits for the oxygen supply at a Sikh shrine or gurdwara premises where various Sikh religious organizations offer oxygen for free offered in New Delhi, India, 01 May 2021. The country has reported a record number of 400,000 new COVID-19 cases in one day.  EPA/IDREES MOHAMMED

Une patiente à New Delhi. Image: sda

L'aide internationale continuait, dimanche, d'arriver en Inde, où la vaccination a été étendue à tous les 600 millions d'adultes, malgré la pénurie de vaccins, face à des niveaux record de contaminations au Covid-19. On fait le point.

La situation

En première ligne face à la pandémie avec le Brésil, l'Inde a répertorié samedi 401 993 nouvelles contaminations sur les dernières 24 heures, un record mondial, a annoncé le ministère de la Santé.

Les experts estiment que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés.

L'aide arrive

L'aide médicale internationale, annoncée par plus de 40 pays, a commencé à parvenir cette semaine.

Les vaccins vont manquer

Dans cet immense pays de 1,3 milliard d'habitants, plusieurs Etats ont prévenu qu'ils étaient à court de vaccins. Deux infos à retenir:

Le retour du confinement

Pour tenter d'alléger la pression sur les services de santé, les autorités de New Delhi ont annoncé la prolongation d'une semaine du confinement, qui devait s'achever lundi, dans la mégapole de 20 millions d'habitants, où les tests montrent un taux de positivité de presque 33%.

Les hôpitaux de la ville, submergés, manquent de lits, de médicaments et d'oxygène. Des malades meurent devant les établissements sans pouvoir être soignés. Nombre de cimetières de New Delhi sont désormais pleins et les crématoriums fonctionnent en continu, brûlant parfois des corps sur des terrains vagues ou des parkings. (ats/jah)

La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, autour du 13 avril, malgré le Covid

1 / 16
La Kumbh Mela a eu lieu en Inde, malgré le Covid
source: sda / idrees mohammed
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Péril Jeune Océane

Plus d'articles sur le Covid

L'ibuprofène n'aggrave pas l'infection au Covid-19 ++ Vaccin chinois homologué

Link zum Artikel

Tous les chiffres du coronavirus en Suisse

Link zum Artikel

«Sans nouveau variant, on peut espérer du mieux entre l'été et l'hiver 2021»

Link zum Artikel

Sortir de nos canapés a fait du mal à Netflix

Link zum Artikel

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Ça n'aurait pas pu arriver à un pire moment: la plus grande fête hindoue, la «Kumbh Mela», n'est célébrée à Haridwar, en Inde, que tous les 12 ans et cette année, elle a lieu à nouveau. Covid ou pas.

«L'Inde a réussi à contenir la pandémie», a annoncé le ministre de la Santé, Harsh Vardhan, le 2 février dernier. Mais il s'est réjoui trop tôt. Le nombre de cas ne devait baisser que jusqu'au 8 février avant d'exploser. Jeudi, on y comptait le nombre record de 200 000 nouveaux cas en 24 heures.

Comme si cette courbe, qui pourrait difficilement être plus raide, n'était pas assez inquiétante, de nombreux Indiens font la fête comme s'il n'y avait pas de lendemain.

La Kumbh Mela (littéralement …

Lire l’article
Link zum Artikel