stratus fréquent
DE | FR
1
International
Innovation

L'inventeur britannique de la calculatrice de poche est décédé

Cet inventeur est mort, mais pourquoi a-t-il révolutionné le monde?

Clive Sinclair inventeur calculatrice ordinateur Royaume-Uni décès
Image: twitter
Parmi les inventions révolutionnaires de Clive Sinclair, la Sinclair ZX80 a permis de démocratiser l'informatique domestique au Royaume-Uni et ailleurs.
17.09.2021, 02:5719.09.2021, 17:14

Clive Sinclair, inventeur britannique à l'origine de la calculatrice de poche et des ordinateurs domestiques abordables, est décédé jeudi à 81 ans, a annoncé sa famille aux médias.

Il est décédé à son domicile de Londres après avoir lutté contre un cancer pendant plus de dix ans, ont indiqué les médias britanniques, suscitant les hommages de nombreuses personnes qui se souviennent avec émotion de leur première expérience de l'informatique au début des années 1980.

Il a permis de démocratiser l'informatique domestique

«La semaine dernière, il travaillait encore sur des inventions parce que c'est ce qu'il aimait faire. Il était inventif et imaginatif et pour lui, c'était excitant et une aventure, c'était sa passion».
Déclaration de sa fille Belinda SinclairBBC

Parmi les inventions révolutionnaires de Clive Sinclair figure la première calculatrice électronique portable en 1972.

sinclair zx80
La Sinclair ZX80Image: pinterest

La Sinclair ZX80, lancée en 1980 et vendue pour moins de 100 livres sterling à l'époque, a permis de démocratiser l'informatique domestique au Royaume-Uni et ailleurs. (ats/jch)

On a dézingué des zombies à Étagnières (VD)

Video: watson
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
McCarthy a conclu un pacte avec le Diable
Maintenant qu'il a accédé au poste tant convoité de speaker, Kevin McCarthy doit se soumettre à ses opposants les plus farouches en leur distribuant des postes influents. Une concession qui a tout d'un pacte avec le Diable.

Le pouvoir a un coût. Au prix d’un effort de lobbying éreintant de quatre jours et de quinze scrutins, Kevin McCarthy, la «pom-pom girl» du parti républicain, est parvenu à obtenir le Graal dont il rêvait: la présidence de la Chambre des Représentants.

L’article