International
Insolite

La Corée du Nord envoie des excréments au sud par ballons

La Corée du Nord envoie littéralement de la merde au Sud par ballons

Pyongyang a largué de la «propagande» anti-sud-coréenne dans la nuit de mardi à mercredi. Une alerte, demandant aux habitants de rester chez eux, a été émise.
29.05.2024, 11:3429.05.2024, 13:40
Plus de «International»

La Corée du Nord a largué de la «propagande» anti-sud-coréenne de l'autre côté de la frontière dans la nuit de mardi à mercredi, selon l'armée sud-coréenne. La province a émis une alerte demandant à ses habitants de rester chez eux.

«Des objets non identifiés, considérés comme des tracts de propagande nord-coréens, ont été identifiés dans la zone frontalière de Gyeonggi-Gangwon et l'armée met en œuvre des mesures», a indiqué l'état-major interarmées de la Corée du Sud (JCS):

«Les citoyens doivent s'abstenir de toute activité en plein air, ne pas entrer en contact avec des objets inconnus et les signaler à la base militaire la plus proche ou à la police.»

Tard dans la nuit de mardi à mercredi, la province de Gyeonggi (nord-ouest) a envoyé un message texte d'alerte appelant ses habitants à suivre les mêmes consignes.

Un contenu très étrange

La Corée du Nord a envoyé vers le Sud des ballons contenant des déchets, du papier toilette et des excréments d’animaux, selon des médias locaux.

La Corée du Nord a envoyé vers le Sud des ballons contenant des déchets, du papier toilette et des excréments d’animaux, selon des médias. Des photos montrent des ballons blancs transportant des sacs  ...
Image: EPA ROK JCS

Des photos montrent des ballons blancs transportant des sacs poubelles remplis de détritus et ce qui semble être des excréments. L'armée sud-coréenne a qualifié cette opération de peu sophistiquée.

Des causes profondes

Depuis que la guerre de Corée (1950-1953) s'est soldée par un armistice et non un traité de paix, Nord et Sud restent techniquement en guerre et sont séparés par une frontière lourdement fortifiée comprenant la zone démilitarisée (DMZ).

Des militants sud-coréens lâchent parfois des ballons transportant des tracts de propagande contre le régime nord-coréen de Kim Jong-un et de l'argent destinés aux personnes vivant au nord de la frontière.

Ces envois suscitent depuis longtemps l'ire de Pyongyang. Dimanche, la Corée du Nord avait averti d'une riposte dans une déclaration publiée par l'agence officielle KCNA. Kim Kang-il, vice-ministre de la défense, en utilisant l'acronyme du nom officiel de la Corée du Sud, a déclaré:

«Des mesures de représailles seront [...] prises contre les diffusions fréquentes de tracts et d'autres déchets par la RDC près des zones frontalières.»

Il faut dire que la Corée a un rapport particulier aux excréments

«Des monticules de déchets et d'immondices seront bientôt éparpillés dans les zones frontalières et à l'intérieur de la RDC et l'on verra directement quels efforts seront nécessaires pour les éliminer», a déclaré Kim.

(jah avec ats)

Il y a des rivières de glaçons dans les rues du Mexique
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
La chasse aux «collabos» est ouverte
Le Rassemblement national est en marche vers le pouvoir. La faute à qui? Les «médias collabos», pas toujours ceux auxquels on croit, sont au banc des accusés. Une accusation trop facile.

On y est presque. L’extrême droite, alias le Rassemblement national, est sur le point d’accéder au pouvoir. Non pas, pas encore, à la présidence de la République, mais à l’Hôtel de Matignon, la résidence des premiers ministres. Et la chasse aux «collabos» est ouverte. Il faut l’avouer, c’est tentant. Après tout, chacun, sauf ceux qui font profession de se planquer, est, comme le beauf, le collabo de l’autre.

L’article