DE | FR
Voici les trois facteurs qui pourraient vous mettre en danger, si vous êtes un adepte du selfie.
Voici les trois facteurs qui pourraient vous mettre en danger, si vous êtes un adepte du selfie.shutterstock

Les selfies ont causé 379 morts en 15 ans, êtes-vous le prochain?

Mourir en se prenant en selfie est un phénomène de plus en plus répandu. On vous expose les trois principaux facteurs de risques.
27.10.2021, 10:4127.10.2021, 15:26

C'est le constat (plutôt dépitant) d'une très sérieuse étude espagnole: sur la planète, de plus en plus de personnes perdent la vie en se prenant en photo. Le chiffre est sans appel: le selfie a fait au moins 379 victimes depuis 2008.

Depuis le début de l'année 2021, une personne par semaine est décédée dans ces circonstances. Un chiffre qui tend à augmenter tous les ans, à l'exception de l'année 2020 (qui a connu une baisse considérable de tourisme de masse en raison du Covid-19).

Et on parle pas de toutes les victimes collatérales...

L'étude, prochainement publiée dans le Journal of Travel Medicine, a été menée par un collectif de sept scientifiques espagnols.

Alors, êtes-vous une personne à risque? Voici les trois facteurs qui pourraient vous mettre en danger, si vous êtes un adepte du selfie.

Vous vous trouvez dans un pays que vous ne connaissez pas

Il faut d'abord savoir que la majorité des victimes étaient des touristes en vacances à l'étranger, dans un pays qu'ils connaissent mal: près d'une victime sur trois était en voyage au moment de sa mort.

Parmi les trois principales causes de décès:

  1. Les chutes dans le vide: 216 morts.
  2. Les moyens de transport (accidents de train ou de voiture): 123 morts.
  3. Les noyades: 66 morts.
  4. Les incidents liés aux armes à feu ou aux électrocutions: 24 morts.
  5. Les attaques d'animaux sauvages: 17 morts.

Donc en gros, si vous prévoyez une visite des chutes du Niagara, une baignade avec des dauphins ou un safari: prudence, pas de selfie irréfléchi s'il vous plaît.

Vous visitez des lieux risqués

L'étude a également établi le classement des pays les plus mortels en matière de selfies.

  1. L'Inde, avec 100 morts depuis 2008.
  2. Les Etats-Unis, 39 morts.
  3. La Russie, 33 morts.

Alors pourquoi ces pays sont-ils si risqués?

En Inde, «les chiffres s'expliquent en partie par le fait que beaucoup de personnes dans le pays prennent des selfies en sortant leur corps par la fenêtre ou la porte des trains», détaille Cristina Juesas, co-auteure de l'étude, auprès de BFMTV.

Tandis qu'aux Etats-Unis ou en Russie, «cela s'explique plutôt par l'étendue des pays, et par l'immensité de certains de leurs espaces touristiques. Beaucoup de personnes voyagent seules, et certaines peuvent se retrouver dans des situations où elles risquent leur vie».

Alors là encore, méfiance lors de votre visite du Taj Mahal ou du Grand Canyon, ou de la toundra.

Vous êtes jeune, et donc moins prudent

L'âge est un facteur important (et pour une fois, ce ne sont pas les plus de 65 ans qui sont le plus à risque).

En effet: plus vous êtes jeune, plus vous êtes susceptible de mourir lors de votre prochain selfie. L'âge moyen des victimes identifiées est de 24,4 ans. 41% de ces victimes sont des jeunes de moins de 19 ans, et 37% des personnes avaient la vingtaine. A noter également que deux tiers des décès concernent des hommes.

A noter encore que...
L'étude présente, toutefois, quelques limites: elle se base uniquement sur les décès recensés dans les médias, dans les six langues principales (l'anglais, l'espagnol, le français, l'allemand, le portuguais et l'italien). Elle exclut les morts qui ont pu avoir lieu dans des pays parlant d'autres langues que celles étudiées, ainsi que les accidents graves, mais non mortels.

Devant l'augmentation des cas, la chercheuse Cristina Juesas a donné l'alarme: selon elle, il est temps de faire davantage de prévention et de mettre en garde les touristes dans leurs pratiques du selfie, en particulier dans les lieux à risque. (mbr)

Alors, risquez-vous de mourir lors de votre prochain selfie?

Sinon, Federer a désormais son propre tram à Bâle...

1 / 11
Federer a son propre tram à Bâle
source: sda / georgios kefalas
Share on FacebookShare on TwitterShare via WhatsApp

Les pâtes, l'éternel débat.

Plus de news complètement insolites...

Gagner 6 000 francs en regardant Les Simpson? C'est possible!

Link zum Artikel

Cette position du Kamasutra est «la plus dangereuse du monde»

Link zum Artikel

La voyante ne tient pas ses promesses, il porte plainte

Link zum Artikel

Voici ce qu'il se passe quand des drones s'écrasent au sol

Link zum Artikel
J'écoute de la musique de merde sur Spotify, c'est grave docteur?
Spotify vient de dévoiler à ses utilisateurs la rétrospective annuelle de leurs morceaux préférés. L'occasion pour bon nombre d'entre nous de réaliser qu'on écoute en boucle des chansons vraiment nazes. Analyse de ce syndrome par un expert.

Parmi les rituels du mois de décembre, il y en a un qui est particulièrement attendu par les utilisateurs de Spotify: chaque année, la plateforme musicale dévoile à chacun le top 5 des morceaux qu'il a le plus écoutés au cours des douze derniers mois.

L’article