larges éclaircies
DE | FR
International
Islam

Le pèlerinage à la Mecque accessible seulement aux personnes vaccinées

Le pèlerinage à la Mecque accessible seulement aux personnes vaccinées

The moon seen behind the silloutte of the crescents on top of the dome of the Cultural Square Mosque, on the second evening of Ramadan, the Muslim holy month of fasting, in Sharjah, United Arab Emirat ...
Le Ramadan commence le mardi 13 avril.Image: EPA
En Arabie Saoudite, les autorités ont fait savoir que seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 pourront effectuer le petit pèlerinage à la Mecque dès le début du ramadan.
06.04.2021, 03:5806.04.2021, 06:34
Plus de «International»

Les autorités saoudiennes ont annoncé la mesure, ce lundi 5 avril, destinée à éviter les contaminations. Ainsi, seules les personnes ayant reçu deux doses ou au moins une dose depuis au moins 14 jours, seront autorisées à effectuer la Omra, le «petit pèlerinage».

Le Omra, suspendu en mars 2020 à cause de l’épidémie, a repris début octobre avec un protocole sanitaire strict. Seuls 6000 Saoudiens et résidents étrangers en Arabie Saoudite pouvaient ainsi se rendre chaque jour à la Grande Mosquée. Normalement pouvant se faire toute l'année.

18,5 millions de personnes

De manière habituelle, le pèlerinage entraine une grande affluence de fidèles venus d’Arabie Saoudite ou d’autres pays musulmans. Environ 18,3 millions de personnes ont effectué le petit pèlerinage en 2018. Le Hajj, le grand pèlerinage qui se déroule à une période déterminée, a attiré environ 2,5 millions de personnes en 2019.

En juillet 2020, seulement un millier de pèlerins résidant dans le royaume avaient été autorisés à participer au Hajj et la presse étrangère n'avait pas pu couvrir l'événement. (ga)

0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine ignore «l’appel à l’aide» de son allié
Le discours de Poutine sur l'état de l'Union était très attendu. Le chef du Kremlin a créé la surprise à Moscou parce qu'il a décidé d'ignorer un sujet très important.

Vladimir Poutine ne cessera donc jamais de nous étonner. Dans son discours sur l'état de l'Union, il a abordé de nombreux sujets: la guerre en Ukraine, la situation économique et les problèmes démographiques de la Russie. Il a aussi menacé les alliés de Kiev: le déploiement de troupes occidentales dans le pays, vaguement évoqué par son homologue français Emmanuel Macron, présente un «risque réel de conflit nucléaire», a assuré le chef du Kremlin.

L’article