DE | FR

Le pèlerinage à la Mecque accessible seulement aux personnes vaccinées

The moon seen behind the silloutte of the crescents on top of the dome of the Cultural Square Mosque, on the second evening of Ramadan, the Muslim holy month of fasting, in Sharjah, United Arab Emirates, Tuesday October 28, 2003. (KEYSTONE/EPA/Jorge Ferrari)

Le Ramadan commence le mardi 13 avril. Image: EPA

En Arabie Saoudite, les autorités ont fait savoir que seules les personnes vaccinées contre le Covid-19 pourront effectuer le petit pèlerinage à la Mecque dès le début du ramadan.



Les autorités saoudiennes ont annoncé la mesure, ce lundi 5 avril, destinée à éviter les contaminations. Ainsi, seules les personnes ayant reçu deux doses ou au moins une dose depuis au moins 14 jours, seront autorisées à effectuer la Omra, le «petit pèlerinage».

Le Omra, suspendu en mars 2020 à cause de l’épidémie, a repris début octobre avec un protocole sanitaire strict. Seuls 6000 Saoudiens et résidents étrangers en Arabie Saoudite pouvaient ainsi se rendre chaque jour à la Grande Mosquée. Normalement pouvant se faire toute l'année.

18,5 millions de personnes

De manière habituelle, le pèlerinage entraine une grande affluence de fidèles venus d’Arabie Saoudite ou d’autres pays musulmans. Environ 18,3 millions de personnes ont effectué le petit pèlerinage en 2018. Le Hajj, le grand pèlerinage qui se déroule à une période déterminée, a attiré environ 2,5 millions de personnes en 2019.

En juillet 2020, seulement un millier de pèlerins résidant dans le royaume avaient été autorisés à participer au Hajj et la presse étrangère n'avait pas pu couvrir l'événement. (ga)

Cela pourrait aussi vous intéresser:

Et si vous nous racontiez votre première année Covid?

Link zum Artikel

Quel skieur es-tu ?

Link zum Artikel

Les gouvernements vont-ils devoir payer pour leur insouciance climatique?

Link zum Artikel

«Les notes vocales, c'est un truc d'égoïste»

Link zum Artikel

«Berset était obligé de lâcher un peu de lest»

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Les cantons renvoient la patate chaude de la burqa à la Confédération

Président de la Conférence des directeurs cantonaux de justice et police, le Saint-Gallois Fredy Fässler mobilise les cantons pour obliger la Confédération à légiférer sur l'interdiction du voile intégral dans l'espace public.

«Le peuple suisse a voté. Il ne faut plus tergiverser.» Dans la peau de l’exécuteur de la votation interdisant le niqab et autres cagoules dans l’espace public: le conseiller d’Etat saint-gallois, Fredy Fässler. «Une loi fédérale, la même pour tous les cantons», insiste-t-il auprès de watson. «Et non pas vingt-six lois cantonales, ce ne serait pas conforme à l’idée que nous nous faisons de la mise en œuvre d’un vote national», ajoute-t-il.

Joint ce vendredi par téléphone, le chef du …

Lire l’article
Link zum Artikel