International
Israël

Israël: Un rapport secret suggère un nettoyage ethnique à Gaza

Un rapport secret suggère un nettoyage ethnique à Gaza

Un document, émanant du ministère israélien du renseignement, conseille au gouvernement de vider la bande de Gaza et de déplacer définitivement sa population en Egypte. Netanyahou confirme l'existence du document, mais botte en touche.
01.11.2023, 05:3801.11.2023, 13:06
Plus de «International»

Une bombe parmi d'autres. Sauf que celle-ci n'a pas été armée pour tuer, mais dans le but de déporter en masse. Le 13 octobre dernier, le ministère du Renseignement a laissé s'échapper un secret d'Etat. Un ministère qui est plus volontiers un organisme de conseil stratégique pour le pouvoir et l'armée, qu'un véritable ministère, et fonctionnant un peu comme le Bureau du directeur du renseignement national aux Etats-Unis.

👉 Notre direct sur l'attaque du Hamas contre Israël 👈

Cette bombe, dévoilée lundi, n'est autre qu'un rapport de dix pages, dans lequel trois options sont glissées sous le nez de Benjamin Netanyahou, dans le but de «régler» le problème de la bande de Gaza.

Et la piste privilégiée fait froid dans le dos.

Ce sont des journalistes israélo-palestiniens, travaillant pour les médias indépendants Local Call et +972, qui ont dévoilé le document à large échelle, lundi. Même si le plan circulait déjà en haut lieu, dans des groupes WhatsApp ou Telegram, la semaine dernière. Dix pages dont l'authenticité a été confirmée par le ministère en question et qui décortiquent un triolet de solutions dégainé quelques jours seulement après l'attaque terroriste du Hamas.

Image

Dans le lot, deux options seront très vite abandonnées, car «beaucoup trop risquées pour Israël».

  • Ramener au pouvoir l’Autorité palestinienne.
  • Soutenir la création d'autres régimes palestiniens.

Afin de «préserver la sécurité d'Israël» à la fin du conflit, le ministère recommande donc au gouvernement de transférer sur le champ, et de force, la totalité de la population de Gaza (qui compte encore plus de 2 millions d'habitants) vers la péninsule du Sinaï, en Egypte. D'abord sous des tentes érigées dans des campements éphémères, avant «la construction de villes permanentes».

«Allah a fait en sorte que vous perdiez cette terre à cause du leadership du Hamas. Vous n'avez pas d'autre choix que de déménager ailleurs avec l'aide de vos frères musulmans»
Extrait du document.

L'audit conseille de présenter cette solution comme un «projet humanitaire». Pour «minimiser les pertes», mais surtout draguer les pays arabes et occidentaux «afin qu'ils appuient et soutiennent la démarche». Une démarche qui, en réalité, équivaut à ordonner un nettoyage ethnique et commettre un crime contre l'humanité.

Lundi soir, contraint de réagir à cette fuite quelque peu embarrassante, le premier ministre a botté en touche, mais confirme (du coup) l'existence du document.

«C'est un document conceptuel et non contraignant, qui est préparé à tous les niveaux du gouvernement et de ses agences de sécurité. La question du "jour d'après" n'a encore jamais été discutée officiellement»
Benjamin Netanyahou

Le premier ministre n'a pas tout à fait tort. L'influence de ce ministère est qualifiée de «faible», notamment par les deux médias qui ont révélé l'existence du document.

Mais le fait qu'un organisme officiel israélien planche concrètement sur la déportation de la totalité des Gazaouis inquiète les responsables palestiniens: «Nous sommes contre tout transfert vers n’importe quel endroit, sous quelque forme que ce soit, et nous considérons qu’il s’agit d’une ligne rouge que nous ne permettrons pas qu’elle soit franchie», a déclaré mardi le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, aux journalistes de l'agence AP.

«Ce qui s’est produit en 1948 ne doit plus se reproduire»

L'Egypte, qui n'a pas spécifiquement réagi au rapport, refuse toujours d'accueillir des réfugiés en provenance de Gaza.

(fv)

Gaza après les bombes
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
1 Commentaire
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
1
Joe Biden commet une énorme bourde mais s'accroche
Alors que la pression s'intensifie sur le président américain de 81 ans pour qu'il se retire de la course à la Maison-Blanche, Joe Biden a bataillé de plus belle jeudi lors d'une longue conférence de presse. Si sa prestation a été plutôt maîtrisée, elle a été obscurcie par des lapsus spectaculaires.

C'était peut-être le seul lapsus à ne pas commettre, mais Joe Biden l'a fait. Aux côtés du président ukrainien Volodymyr Zelensky lors du sommet de l'OTAN à Washington, il a réalisé sa méprise et s'est rapproché du micro pour rectifier le tir: «Il va battre le président Poutine. Le président Zelensky. Je suis tellement concentré sur le fait de battre Poutine.»

L’article