International
Jair Bolsonaro

Bolsonaro minimise des soupçons de corruption contre sa famille

Bolsonaro minimise des soupçons de corruption contre sa famille

epa10147727 Jair Bolsonaro, current president of Brazil and candidate of the Liberal Party (PL), participates in the debate 'Dialogue with Presidential candidates of the Republic', promoted  ...
Image: sda
Le dirigeant d'extrême droite briguera un second mandat le 2 octobre. Son principal adversaire est l'ex-président du Brésil, Lula.
02.09.2022, 04:4602.09.2022, 05:42
Plus de «International»

Le président brésilien Jair Bolsonaro a déclaré jeudi que la presse tentait de «l'atteindre à 30 jours de l'élection» avec de nouveaux soupçons de corruption contre sa famille. Il les a balayés.

Mardi, le site d'informations Uol a publié un reportage montrant que des membres de la famille Bolsonaro avaient acquis 51 biens immobiliers payés intégralement ou partiellement en espèces de 1990 à 2022, pour un montant total de près de 4,7 millions de francs.

«Pourquoi ils font ça contre ma famille? La moitié de ces biens appartiennent à mon ex-beau frère? Qu'est-ce que j'ai à voir avec lui? On ne se voit pas depuis des lustres»,
Jair Boslonaro

Uol a précisé jeudi que seuls huit de 51 biens cités dans le reportage appartenaient au beau-frère en question. Les paiements en espèces pour de fortes sommes ne constituent pas un délit en soi, mais éveillent souvent des soupçons quant à la légalité de leur origine.

Enquête ouverte

Randolfe Rodrigues, sénateur membre de l'équipe de campagne de Luiz Inacio Lula da Silva, favori des sondages pour la présidentielle, a déposé à la Cour suprême une demande d'ouverture d'enquête basée sur les révélations du site Uol.

«Ils cherchent un moyen de m'atteindre à 30 jours de l'élection, mais ils ne vont pas y arriver»
Jair Bolsonaro

Jair Bolsonaro avait été élu en 2018 sous la promesse d'une tolérance zéro contre la corruption et avait surfé sur le rejet d'une gauche à l'image ternie par le scandale qui a touché la compagnie pétrolière publique Petrobras. En mai dernier, un tribunal de Rio de Janeiro a classé sans suite une affaire mettant en cause le fils aîné du président, le sénateur Flavio Bolsonaro, accusé de détournement de fonds publics quand il était député régional.

L'enquête portait sur le recours présumé à un système de détournement appelé «rachadinha», terme désignant l'existence d'employés fantômes rémunérés par l'assemblée législative de Rio, qui auraient reversé une partie de leur salaire à leur employeur. (ats/jch)

Un ouvrier trop curieux déclenche un incendie dans une usine chinoise
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
L'offensive russe piétine, car elle aurait atteint son objectif
L'offensive russe dans la région de Kharkiv est en cours depuis près de deux semaines, mais elle commence à s'essouffler. Pourtant la Russie a probablement déjà atteint l'un de ses principaux objectifs.

L'avancée russe dans la région de Kharkiv s'essouffle. Après le lancement de l'offensive, il y a près de deux semaines, les troupes du Kremlin ont rapidement conquis du territoire dans cette région du nord-est de l'Ukraine. Jour après jour, le ministère russe de la Défense a annoncé la prise de villages ukrainiens le long de la frontière.

L’article