International
Joe Biden

Ursula von der Leyen bientôt en visite à Washington avec Biden

Von der Leyen ira à Washington pour parler Ukraine, Chine et climat

U.S. President Joe Biden stands next to European Commission President Ursula von der Leyen as she speaks during the first day of the G7 leaders' summit at Bavaria's Schloss Elmau castle, nea ...
Ursula von der Leyen s'exprime aux côtés de Joe Biden, lors du dernier G7 au mois de juin dernier.Image: sda
Ursula von der Leyen et Joe Biden parleront également des initiatives lancées pour réduire la dépendance européenne aux hydrocarbures russes.
03.03.2023, 04:4503.03.2023, 06:32
Plus de «International»

Le président américain Joe Biden recevra vendredi 10 mars à la Maison Blanche la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, notamment pour discuter du soutien à l'Ukraine. Des sujets ayant trait au climat ou à la Chine doivent aussi être abordés.

Les deux leaders vont «se pencher sur la forte coopération entre les Etats-Unis et l'Union européenne pour soutenir l'Ukraine» et «sanctionner la Russie».
Déclaration de la Maison Blanche

Au menu également, des discussions sur la «coordination entre les Etats-Unis et l'Union européenne afin de combattre la crise climatique via des investissements dans l'énergie propre, au moyen de chaînes d'approvisionnement sûres.»

Derrière cette formulation tortueuse, se cache le sujet de friction transatlantique du moment: l'adoption, à l'initiative de Joe Biden, de grands plans d'investissements dans la transition énergétique aux Etats-Unis, favorisant ouvertement le «Made in America» par exemple pour les voitures électriques, et très critiqués par certains pays européens.

L'échange portera enfin sur «d'autres sujets de sécurité internationale, y compris notre travail commun pour répondre aux défis posés par la Chine.»

Sur ce point également Washington et certains pays européens ne sont pas tout à fait sur la même longueur d'onde.

Le président américain souhaiterait de la part de ses alliés européens une posture plus ferme face à Pékin, sur le plan diplomatique mais aussi technologique et économique. (ats/jch)

Les images du ballon espion chinois
1 / 12
Les images du ballon espion chinois
Un jet américain vole à côté du ballon espion.
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Les soldats de Poutine ont de la peine à se comprendre
L'armée russe recrute des mercenaires étrangers pour soutenir sa guerre en Ukraine. Mais les barrières linguistiques compliquent leur efficacité et donnent lieu à des situations étonnantes.

Pour continuer à progresser en Ukraine, l'armée russe utilise de plus en plus de mercenaires étrangers. Promettant de gros salaires et la citoyenneté russe, le Kremlin a notamment recruté de nombreux Népalais. Grâce aux réseaux des mercenaires de Wagner, de plus en plus d'Africains arrivent aussi sur le front. Mais ces nouvelles troupes semblent davantage lutter contre les barrières linguistiques que contre l'Ukraine.

L’article