International
Justice

L'humoriste Pierre Palmade, sous haute surveillance

Palmade, sous haute surveillance

Le magazine Paris Match a diffusé deux photos de l'humoriste aux abords de l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif. Et ça ne rigole pas vraiment. De plus, mercredi soir, un verdict est déjà tombé, en marge de l'affaire Palmade.
20.04.2023, 11:5920.04.2023, 17:26
Suivez-moi
Plus de «International»

Pierre Palmade n'est pas en garde à vue. Mais sa liberté est très surveillée. Depuis le grave accident qu'il a provoqué en février dernier, l'humoriste n'a plus quitté le monde hospitalier, mais a pu (ou dû) changer trois fois d'établissement. Aujourd'hui à Villejuif, au service addictologie, deux échéances attendent Palmade: la fin de son hospitalisation et son procès. Selon Paris Match, le comédien pourrait sortir le 24 avril prochain.

En attendant, il prend son mal en patience, sans pour autant rester scotché au lit. Mercredi soir, le magazine français a publié deux photos sur lesquelles on découvre Palmade à l'extérieur de l'établissement, en bordure de route, manifestement en chemin pour le parc de l'hôpital. Il est escorté par deux hommes de la sécurité. L'humoriste est emballé dans un hoodie terne et informe, capuche sur la tête. Il porte également un jean et des baskets noirs.

On devine son téléphone portable dans l'une des poches (après en avoir été privé plusieurs mois). Le célèbre patient aurait également droit à la télévision et, selon le média parisien, Palmade «lit ce que les médias écrivent à son propos». Sur la bouche et le nez, un masque d'hygiène planque son visage.

La scène date du 11 avril dernier et, puisque les clichés sont discrètement signés «DR» (droits réservés), soit Paris Match a reçu le matériel d'un témoin qui ne désire pas dévoiler son identité, soit le photographe officiel veut rester discret.

Un marquage à la culotte qui ne concerne pas uniquement ses promenades dans les parcs de l'hôpital. Il y a quelques jours, la radio RTL précisait que «tout est verrouillé afin qu'aucune information sur son état de santé ne fuite» et que des médecins se «relaient constamment à son chevet».

«Il a repris un peu du poil de la bête physiquement, mais il est isolé. Les proches qui ont essayé de venir le voir ont été éconduits par la sécurité»
Benjamin Locoge, journaliste à Paris Match.

Un verrou qui semble (enfin) fonctionner, après plusieurs longues semaines de fuites aussi bien policières que judiciaires.

De la prison ferme pour du chantage à la sex-tape

Hasard du calendrier, mercredi 19 avril marquait également le procès d'un prévenu qui avait jeté Pierre Palmade au coeur d'un chantage. Un escort-boy, âgé de 29 ans, que l'humoriste avait embauché à plusieurs reprises pour des rapports sexuels tarifés, menaçait de dévoiler des images intimes de la star, à la suite d'une bisbille sur le montant de sa rémunération. Son casier judiciaire abrite déjà 14 condamnations, dont une pour des faits similaires.

Le comédien n'avait porté plainte que plusieurs mois plus tard, en octobre 2022, craignant la «médiatisation de l'affaire». Jugé mercredi, à huis-clos, Y. H. a écopé de neuf mois de prison ferme.

Pierre Palmade, 55 ans, mis en examen pour homicide et blessures involontaires sous l'emprise de stupéfiants, attend désormais son procès.

Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
1 / 22
Envie de vous changer les idées? Voici des animaux hybrides
Regardez ce grand sourire
source: imgur
partager sur Facebookpartager sur X
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Affrontements violents entre militants radicaux et forces de l'ordre à La Rochelle
Samedi à La Rochelle, des échauffourées ont éclaté entre des militants radicaux et les forces de l'ordre après la dislocation d'un des cortèges de la deuxième journée de manifestations contre les réserves d'irrigation contestées.

Des affrontements ont opposé des militants radicaux aux forces de l'ordre, samedi à La Rochelle, après la dislocation d'un des cortèges de la deuxième journée de manifestation contre les «bassines», des réserves d'irrigation contestées, ont constaté des journalistes de l'AFP.

L’article