DE | FR
Image: twitter

Syndrome d'Asperger, astronaute qui éclate: Elon Musk a fait le show samedi

Le magnat de tech' a pris les reines du show satirique Saturday Night Live. Ses déclarations et sa prestation scénique entre l'ironie et le règlement de compte ont, une nouvelle fois, créé la controverse sur la toile.
09.05.2021, 12:5709.05.2021, 16:39

Il n'existe plus un seul jour sans que l'on entende parler d'Elon Musk. Après être apparu dans la série «The Big Bang Theory» et le film «Iron Man 2», le fantasque créateur des Tesla et de la société spatiale SpaceX a, samedi 8 mai, présenté l'une des émissions satirique les plus suivies des Etats-Unis, le Saturday Night Live (SNL).

Si le show américain a enregistré l'une de ses meilleures audiences, il n'a pas attiré que de bons commentaires de la part des téléspectateurs. Notamment à cause des réponses du milliardaire destinées à ses détracteurs et un mini film plein d'humour noir.

Elon Musk, un type normal?

On pourrait dire qu'Elon Musk a fait du grand Elon Musk. Samedi, tout de noir vêtu, c'est d'abord entre deux blagues sur les masques anti-covid et la cryptomonnaie qu'il s'est présenté en tant que «première personne avec le syndrome d'Asperger à présenter le Saturday Night Live... ou du moins, la première à l'admettre».

C'est la première fois que le milliardaire de 49 ans l'annonce publiquement. Mais difficile de dire s'il s'agissait d'une plaisanterie ou pas. Elon Musk est en effet aussi connu pour les nombreuses polémiques qu'il provoque sur les réseaux sociaux (comme en 2018 quand il s'est mis à fumer un joint en plein direct dans un podcast ou en 2020 quand il niait la gravité de la pandémie de Covid-19). Le doute s'est davantage exacerbé lorsque, durant l'émission, il a affirmé que:

«Parfois je dis ou tweete des choses bizarres, mais c'est comme ça que mon cerveau fonctionne. Pour tous ceux que j'ai pu offenser, je voudrais juste dire: "j'ai réinventé les voitures électriques et j'envoie des gens sur Mars dans une navette spatiale. Vous pensiez vraiment que j'allais être un type normal?"»
Elon MuskSaturday night live

La blague de trop

«Pas diabolique, juste incompris». Voilà comment Elon Musk a tenté de se décrire auprès de ses nombreux détracteurs. Il s'est alors déguisé en Wario (l'ennemi du héro de Super Mario), qu'il considère, comme lui, injustement évalué comme «un méchant». Ce, avant de livrer un sketch vidéo dont l'humour, qui malgré les rires du public, a surtout fait grincer des dents les internautes: «Je dois vomir sur qui? Les millionnaires ne devraient pas exister!», «Ce type n'est pas une bonne personne», «Cette m*rde de film est vraiment affreuse, ce n'est absolument pas drôle», a-t-on pu lire sur Twitter.

Dans le mini film intitulé «L'astronaute» et à l'intérieur duquel on voit également la chanteuse et actrice Miley Cyrus, le fondateur de SpaceX a semblé jouer son propre rôle en envoyant un astronaute sur Mars. Problème, lorsque celui-ci retire par erreur son casque et fait donc littéralement exploser sa tête, Elon Musk assène: «Eh bien, je l'avais dit que les gens allaient mourir!» Une prestation qui n'est pas passée, notamment au vue des récents ratés qu'il y a eu dans le monde des fusées.

(mndl)

World of watson: Les phrases insupportables du bureau

Vidéo: watson

La team watson et ses Tupperwares

1 / 8
La team watson et ses Tupperwares
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Plus d'articles «Actu»

A Bâle, le procès pour viol n'a pas fini de faire parler

Link zum Artikel

Le nouvel outil anti pédocriminalité d'Apple est accusé d'espionnage

Link zum Artikel

Profitez de la nouvelle saison de La Casa de Papel… car c'est la dernière

Link zum Artikel

La mort d'un prêtre provoque une crise politique en France

Link zum Artikel
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Sept hommes envoyés en prison pour avoir volé une porte au Bataclan
La porte métallique sur laquelle l'œuvre a été peinte a été retrouvée en juin 2020 dans une ferme, en Italie. Au total, ce sont sept hommes qui ont été condamnés pour le vol de la «jeune fille triste» de Banksy.

En janvier 2019, l'œuvre de Banksy, réalisée en l'hommage aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris, avait été volée. Jeudi, sept hommes ont été condamnés à des peines pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement ferme.

L’article