International
Meurtre

Fusillade de Copenhague: le suspect en détention en psychiatrie

Des policiers devant le centre commercial Field's à Copenhague
Des policiers devant le centre commercial Field's à Copenhague

Fusillade de Copenhague: le suspect placé en détention psychiatrique

La santé mentale du tireur présumé d'un centre commercial de Copenhague est désormais au cœur de l'enquête. Voici un résumé des nouveaux éléments de l'affaire, près de 24 heures après les faits.
04.07.2022, 17:4404.07.2022, 18:51
Plus de «International»

Après deux heures d'audience, le placement en détention provisoire de l'auteur présumé de la fusillade de Copenhague a été ordonné pour 24 jours renouvelables, mais dans une «unité psychiatrique fermée».

A la demande du procureur et avec l'accord de la défense, la décision est accompagnée d'un examen de son état mental.

Pour comprendre ce qu'il s'est passé dimanche

Que s'est-il passé avant la fusillade?

La police avait annoncé, lundi matin, que le suspect, décrit comme un Danois «de souche», était connu pour des «antécédents psychiatriques». Selon la radiotélévision nationale DR, citant plusieurs sources anonymes, le tireur présumé a essayé de joindre une ligne d'aide psychologique peu avant les faits, ce que les autorités n'ont pas voulu confirmer.

La police a confirmé, lundi matin, considérer comme authentiques des vidéos du suspect circulant depuis dimanche soir sur les réseaux sociaux. Le jeune homme âgé de 22 ans – dont l'identité est connue, mais pas rendue publique – y apparaît posant avec des armes, mimant des gestes de suicide avec un fusil et un pistolet. Il évoque également un traitement avec un médicament puissant, prescrit en psychiatrie, «qui ne marche pas».

De quoi est-il accusé?

D'après la police, l'arrestation de l'auteur présumé avait eu lieu sans difficulté vers 17h50 heure locale aux abords du centre commercial environ un quart d'heure après les premiers signalements de coups de feu.

Vêtu d'un t-shirt bleu, le suspect arrêté peu après la fusillade a été présenté à un juge du tribunal de la capitale danoise, qui lui a signifié les poursuites pour trois meurtres, dont celui de deux adolescents, et sept tentatives de meurtre.

Quel est son mobile?

Les comptes YouTube et Instagram du suspect ont été désactivés dans la nuit, mais les vidéos, mises en ligne vendredi selon des médias danois, circulent encore sur d'autres comptes. La police juge qu'il est trop tôt pour se prononcer sur le mobile de l'attaque, mais que celle-ci semble avoir été préparée à l'avance.

L'identité des trois personnes tuées – un homme de 47 ans, un adolescent et une adolescente de 17 ans – ainsi que des blessés d'âges et de sexe différents suggèrent «qu'il s'agit de victimes choisies au hasard», a expliqué Soren Thomassen, le directeur de l'enquête. «Rien n'indique dans ce que nous avons trouvé qu'il s'agisse d'un acte terroriste», ajoute-t-il. Pour la police danoise, le tireur a agi seul.

Que sait-on des victimes?

L'attaque, commise dans un grand centre commercial, situé entre le centre de Copenhague et l'aéroport de la capitale, a fait trois morts et 30 blessés, dont quatre graves. Le drame a secoué un week-end de fête au Danemark, entre la liesse du passage du Tour de France et le retour du festival de musique géant de Roskilde, après deux ans d'annulations dues au Covid-19.

Les gens déposent des fleurs à l'extérieur de la scène du crime bouclée au centre commercial de Field, un jour après une fusillade qui a fait au moins trois morts, à Copenhague, Danemark, le 04 j ...
Des passants déposant des fleurs à l'extérieur du centre commercial de Field's, le 4 juillet 2022, à Copenhague.Image: keystone

Les quatre blessés par balle se trouvent encore «dans un état grave». Il s'agit de deux Danoises de 19 ans et 40 ans et deux Suédois, un homme de 50 ans et une adolescente de 16 ans. Selon la police, 23 personnes ont aussi été légèrement blessées lors du mouvement de panique provoqué par la fusillade dans le centre commercial. (ats/mndl)

On aime les statues de cire ratées? C'est cadeau:
1 / 19
On aime les statues de cire ratées? C'est cadeau:
source: shutterstock
partager sur Facebookpartager sur X
Un typhon cause le naufrage d'un navire en mer de Chine méridionale
Video: watson
Ceci pourrait également vous intéresser:
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Wikileaks: pourquoi celle qui a tout balancé est en liberté et pas Assange
Lundi, la Haute Cour de Londres a décidé que le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, pourrait faire appel de son extradition imminente vers les Etats-Unis. Alors qu'il poursuit son combat, la lanceuse d'alerte Chelsea Manning est, elle, en liberté depuis 2017. Et ce, bien que ce soit elle qui a transmis toutes les données classifiées à la plateforme.

C'est une vidéo de 39 minutes - plus connue sous le nom de «collateral murder» - qui a plongé les Etats-Unis dans la crise. Elle montre deux hélicoptères américains tirant sur un groupe d'Irakiens. Ce que les soldats américains ont pris pour des armes était, entre autres, les caméras de deux journalistes. Le groupe s'est retrouvé au sol. Lorsque, quelques minutes plus tard, une camionnette apparaît et tente de récupérer les blessés et les morts, les Américains ouvrent à nouveau le feu.

L’article