averses éparses
DE | FR
International
Mexique

Le Mexique demande pardon aux Mayas pour 500 ans d'abus

epa09163781 Mexican President Andres Manuel Lopez Obrador takes part in his daily press conference in Mexico City, Mexico, 27 April 2021. At a low moment of coronavirus infections, the Mexican Governm ...
Image: EPA EFE

Le Mexique demande pardon aux Mayas pour 500 ans d'abus

Le gouvernement mexicain a officiellement reconnu les abus qu'a vécu cette communauté. Mais il a aussi dit poursuivre la construction d'une ligne de train controversée qui touche cette population indigène.

04.05.2021, 06:3806.05.2021, 19:13
Plus de «International»

Le gouvernement mexicain a présenté officiellement lundi ses excuses au peuple indigène maya pour les torts commis à son encontre depuis la conquête espagnole:

«Nous présentons nos excuses au peuple maya pour les terribles abus commis par des individus et des pouvoirs nationaux étrangers pendant la conquête, les trois siècles de domination coloniale et les deux siècles de Mexique indépendant.»
Andrés Manuel López Obrador, président mexicain

Ces excuses coïncident avec les 500 ans de la conquista, la conquête du Mexique. Elles ont été formulées à l'initiative du président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, et de son homologue du Guatemala, Alejandro Giammattei.

Le président mexicain est revenu notamment sur la guerre des castes, au 19e siècle. Ce conflit correspond à un soulèvement des Mayas asservis dans le Yucatán, qui a commencé en 1847 et s'est terminé en 1901.

Au cours de la cérémonie, le gouvernement mexicain a reconnu le racisme et la discrimination dont souffre encore cette minorité ethnique deux siècles après l'indépendance du Mexique.

Tensions pendant le discours

La construction du train maya, projet-phare du gouvernement mexicain actuel, a été évoquée lors de la cérémonie. Elle a suscité les huées des habitants. En effet, en juin 2020, Obrador avait donné son feu vert à la construction de la ligne du train maya, longue de 1500 kilomètres et prévue pour traverser différentes parties de la péninsule du Yucatán, où se trouve la station balnéaire de Cancún. Plusieurs organisations rejettent la réalisation du projet, affirmant qu'il causera des dommages à l'environnement et à plusieurs communautés indigènes de cette région. (ats)

15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
1 / 19
15 photos d'animaux qui vont vous faire paniquer
source: twitter/i drink good
partager sur Facebookpartager sur X
Le projet de rénovation de l'arène du Colisée
Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
Poutine n'est pas la plus grande menace pour l'Ukraine
Samedi, l'agression de l'Ukraine fêtera un terrible anniversaire. Ironie du sort, l'annexion de la Crimée célèbre, elle, ses dix ans. Une double peine pour un pays et un président qui n'ont jamais été aussi loin de gagner la guerre et... l'adhésion d'un monde occidental qui fatigue. Il est temps d'offrir une définition plus pertinente à cette «victoire» qui peine à convaincre.

Le 24 février 2022, à l'aube, l'Europe se faisait tirer du lit par une «opération militaire spéciale» qui ébranlera toute la baraque. Vladimir Poutine, l'œil scotché sur l'objectif, annonçait sans trembler l'arrivée des blindés sur le sol ukrainien. Bordel, l'Ukraine, c'est quoi? C'est où? Zelens... qui? Très vite, l'Europe comprend que ce pays qu'on applaudissait à l'Eurovision n'est pas aussi loin que le Yémen. Que les premiers cadavres qui allaient tomber dans la journée conduisaient «les mêmes voitures que nous». Que les premiers réfugiés qui intégreraient nos familles jouent à la PlayStation et s'habillent chez H&M.

L’article