DE | FR

Reprise du procès Netanyahu, accusé d'usage «illégitime» du pouvoir

epa09116406 Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu (L) attends the evidentiary stage of his trial over alleged corruption crimes, at the Jerusalem district court, in Salah El-Din, East Jerusalem, 05 April 2021. Netanyahu is facing trial on charges of bribery, fraud and breach of trust in three separate cases, just weeks after the national elections.  EPA/ABIR SULTAN /POOL

Image: sda

Premier chef de gouvernement de l'histoire d'Israël à faire face à des accusations criminelles en cours de mandat, Netanyahu est accusé de corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires.



Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a usé de son pouvoir de façon «illégitime», a déclaré lundi la procureure à la reprise du procès pour corruption du chef de gouvernement, au moment même où débutent des consultations post-élections déterminantes pour son avenir politique.

Il «a usé de façon illégitime du grand pouvoir gouvernemental qui lui est conféré, entre autres pour demander et obtenir des avantages injustifiés de propriétaires de médias importants en Israël, pour faire avancer ses affaires personnelles, notamment quand il voulait se faire réélire», a affirmé la procureure principale Liat Ben-Ari.

Benjamin Netanyahu, 71 ans dont quinze au pouvoir, a quitté le tribunal de district de Jérusalem après les déclarations liminaires du parquet, avant l'audition des premiers témoins.

Le Likoud, parti de droite de M. Netanyahu, est arrivé en tête des législatives du 23 mars - les quatrièmes en moins de deux ans - avec 30 sièges sur 120 à la Knesset.

Mais ce résultat, combiné à celui de ses alliés naturels, ne lui assure pas la majorité de 61 sièges pour former un gouvernement stable. Et face à lui, de nombreuses formations sont décidées à mettre fin à ses douze années d'affilée de règne. (ats/afp)

Plus d'articles «International»

L'Italie ordonne la vaccination à ses soignants

Link zum Artikel

Les témoins du meurtre de George Floyd racontent l'horreur

Link zum Artikel

Le Royaume-Uni semble s'être débarrassé de l'hésitation vaccinale

Link zum Artikel

L'Etat de New York légalise la weed

Link zum Artikel

En Biélorussie, l'opposition appelle à nouveau à manifester

Link zum Artikel

5 questions que pose le fameux passeport vaccinal

Link zum Artikel

L'homosexualité reste un «péché» pour le Vatican

Link zum Artikel

Le vaccin local sera nécessaire pour entrer en Chine

Link zum Artikel

Le président turc humilie la présidente européenne

Link zum Artikel

L'Europe met fin à la fuite de l'indépendantiste catalan Puigdemont

Link zum Artikel

Les cas Covid explosent et des millions d'Indiens continuent la fête

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

Un conservateur à la tête de l'Equateur

L'ex-banquier conservateur Guillermo Lasso a été élu dimanche président d'Equateur, face au jeune économiste Andrés Arauz.

A 65 ans, Guillermo Lasso a transformé son troisième essai et succèdera à l'impopulaire Lenin Moreno, qui achèvera en mai son mandat de quatre ans. Devançant son adversaire de plus de cinq points, il a obtenu 52.51% des voix contre 47.49% à Andrés Arauz, selon 93.14% des suffrages dépouillés.

«Le 24 mai prochain, nous assumerons avec responsabilité le défi de changer le destin de notre patrie et à atteindre pour tous l'Equateur d'opportunités et de prospérité auquel nous aspirons», a-t-il …

Lire l’article
Link zum Artikel