DE | FR
Image: AP NTB

L'attaque à l'arc en Norvège considérée comme un acte terroriste

La police norvégienne a classé l'attaque à l'arc qui a fait cinq morts comme un acte terroriste. L'auteur présumé est un Danois de 37 ans converti à l'islam.
14.10.2021, 13:54

Un homme armé d'un arc et de flèches a tué cinq personnes et en a blessé deux autres mercredi à Kongsberg, dans le sud-est de la Norvège. L'attaque s'est produite à plusieurs endroits dans le centre-ville.

Le profil du tueur présumé

La police norvégienne a fourni jeudi des précisions quant à l'auteur présumé de l'attaque. Il s'agit d'un Danois de 37 ans converti à l'islam, avec lequel elle avait été en contact dans le passé pour des «craintes de radicalisation».

«Il y a eu des craintes liées à une radicalisation précédemment», a dit un responsable de la police norvégienne, Ole Bredrup Saeverud, lors d'une conférence de presse. Ces craintes, qui ont donné lieu à un suivi, remontent à 2020 et avant, a-t-il précisé.

Un sombre bilan

«Je peux malheureusement confirmer qu'il y a cinq personnes mortes et deux qui sont blessées», a déclaré un responsable de la police locale, Øyvind Aas, lors d'une conférence de presse mercredi soir. Les deux blessés ont été hospitalisés dans des unités de soins critiques mais leur vie ne serait pas en danger.

Il a ajouté qu'il y avait eu «une confrontation» entre les agents et l'assaillant, sans donner plus de détails. Selon la presse locale, un policier aurait reçu une flèche dans le dos.

Cette photo envoyée par un témoin montre une flèche noire solidement plantée dans un mur.
Cette photo envoyée par un témoin montre une flèche noire solidement plantée dans un mur.Image: sda

Le mobile reste inconnu

Même si la nature terroriste de l'acte a été confirmée, les motivations du Danois de 37 ans résidant à Kongsberg restent encore inconnues. L'homme a été interpellé peu de temps après les faits.

Dans le passé, la Norvège, nation traditionnellement paisible, a été la cible d'attaques d'extrême droite, notamment l'affaire Breivik. Plusieurs projets d'attentats islamistes ont par ailleurs été déjoués. (ats/hkr)

Les chiens dans le métro de New York

1 / 14
Les chiens dans le métro de New York
partager sur Facebookpartager sur Twitterpartager par WhatsApp

Un policier américain sauve la vie de sa collègue

Video: watson
0 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
«Ma dernière protestation»: Un rappeur russe se suicide à cause de Poutine
Ivan Petunin, ou Walkie lorsqu'il était sur scène, s'est donné la mort pour échapper à la mobilisation lancée par Vladimir Poutine. «Je refuse d'assassiner un autre homme, Poutine a capturé tous les Russes.»

Comme beaucoup de jeunes hommes de son âge, Ivan Petunin devait quitter ses proches pour rejoindre le front de guerre. Depuis quelques semaines, Poutine tente d'envoyer 300 000 soldats supplémentaires sur le champ de bataille. Mais, pour ce rappeur russe de 27 ans, mobilisé officiellement, il n'était pas question d'enfiler un treillis pour aller «assassiner un autre homme».

L’article