larges éclaircies
DE | FR
International
Norvège

Hersh dit que les Etats-Unis ont fait sauter Nord Stream

FILE - In this picture provided by Swedish Coast Guard, a release from Nord Stream 2 is seen, Sept. 28, 2022. The U.N. Environment Programme said Friday, Nov. 11, that the new Methane Alert and Respon ...
Fuite de gaz après la détonation sur l'un des pipelines, photographiée par les garde-côtes suédois.Image: keystone

Les Etats-Unis ont-ils fait exploser Nord Stream? Le point sur la rumeur

Un journaliste américain de renommée mondiale, Seymour Hersh, affirme que les Etats-Unis ont fait exploser les gazoducs Nord Stream avec l'aide de la Norvège. Le gouvernement américain dément avec véhémence et les extrémistes s'emparent de l'affaire.
09.02.2023, 12:1709.02.2023, 19:01
Nico Conzett
Nico Conzett
Suivez-moi
Plus de «International»

De quoi parle-t-on?

Quatre explosions, au total, ont eu lieu, en septembre dernier, sur les gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2 en mer Baltique. Ces gazoducs, qui traversent la Suède et le Danemark, ont été construits pour transporter du gaz russe, notamment vers l'Allemagne. Selon l'enquête suédoise, il est clair qu'il s'agissait d'un sabotage – des résidus d'explosifs ont été détectés à proximité des fuites.

Les images sous-marines du gazoduc endommagé

Vidéo: youtube

La question de savoir qui était responsable de cet attentat présumé n'a pas été résolue. Une série d'accusations a été lancée. D'une part, la Russie a été soupçonnée, d'autre part, plusieurs voix se sont élevées pour évoquer des motifs possibles du côté des Etats-Unis. En toile de fond, les déclarations du président Joe Biden avant la guerre, selon lesquelles «il n'y aura plus de Nord Stream 2» si la Russie envahit l'Ukraine. Il a en outre déclaré: «Nous mettrons fin à cela».

Dès le début, les Etats-Unis se sont prononcés contre le projet Nord Stream, car ils craignaient une plus grande dépendance de l'Europe vis-à-vis de la Russie. De plus, Nord Stream aurait également limité les possibilités des Américains de vendre leur propre gaz liquide aux Européens.

Voici ce que Seymour Hersh écrit

Le célèbre journaliste américain Seymour Hersh alimente, aujourd'hui, les spéculations sur l'implication des Etats-Unis dans les explosions, plus encore: il est certain que les Etats-Unis sont responsables des fuites et qu'ils les ont ainsi enterrées. Dans un article publié sur son propre site Internet, Hersh écrit que des plongeurs de la Marine américaine auraient placé, en juin dernier, des charges explosives sur les pipelines - sous le couvert d'un exercice de l'Otan appelé Baltops 22.

En septembre, les bombes auraient été déclenchées à distance. L'opération a été ordonnée par la Maison Blanche elle-même et les Etats-Unis auraient reçu le soutien de la Norvège. Les services secrets américains (CIA) étaient responsables de la planification et de la mise en œuvre.

epa10209594 A handout photo taken from a Danish F-16 jet on 27 September 2022 and made available by the Danish Defence Command shows a gas leak of the Nord Stream 2 pipeline off Bornholm, Denmark, Bal ...
Vu aérienne des fuites après le sabotage.Image: sda

Hersh se réfère à une seule source qui se trouverait dans le cercle restreint des dirigeants américains. Dans son texte, il relate en détail la planification et le contexte de l'action.

La réaction du gouvernement américain

Les réactions officielles de l'appareil d'Etat américain ont suivi immédiatement la publication de Hersh. Un porte-parole de la CIA à déclaré à l'AFP:

«Cette affirmation est totalement fausse»
Porte-parole du Conseil de sécurité nationale américaine de l'Administration Biden, Adrienne Watson.
Adrienne Watson.Image: DR

La Maison Blanche a également réagi. L'affirmation selon laquelle les Etats-Unis sont à l'origine des explosions est «absolument fausse et une fiction complète», a déclaré la porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Adrienne Watson. Le ministère américain des Affaires étrangères s'est exprimé dans des termes similaires.

Qui est Seymour Hersh?

Seymour Hersh est l'un des journalistes d'investigation les plus connus des Etats-Unis. Il s'est fait connaître sur la scène internationale dès 1969, lorsqu'il a publié un article sur le massacre de My Lai, un crime de guerre commis par des soldats américains au Viêt Nam, qui a fait plus de 500 morts parmi les civils et que l'armée américaine a d'abord tenté d'étouffer. Pour cette révélation, Hersh a reçu le prix Pulitzer.

Image
DR

Au cours des décennies suivantes, Hersh a continué à publier des articles critiques, souvent à l'encontre des autorités américaines. Au début du siècle actuel, il a par exemple publié des articles sur le scandale de la prison américaine d'Abu Ghraib en Irak.

Quelle est la crédibilité du récit de Hersh?

La renommée de Hersh était grande au début de sa carrière, notamment après sa publication sur le massacre de My Lai. Ses autres révélations au cours des décennies suivantes ont également été récompensées de temps à autre par des prix.

Mais ces derniers temps, des doutes ont été émis sur les récits de cet homme âgé de 85 ans. Un article sur l'assassinat d'Oussama Ben Laden sous l'Administration Obama a par exemple fait l'objet d'une discussion controversée. Hersh a remis en question le déroulement de l'opération américaine et a présenté une version alternative en se référant à des sources anonymes, comme le rapporte l'agence de presse Reuters.

Une publication de 2013 a suscité encore plus de controverses, lorsque Hersh a accusé les rebelles syriens d'avoir orchestré une attaque à l'agent neurotoxique sarin sur une banlieue de Damas, tuant des centaines de civils. En 2013, plusieurs attaques au gaz toxique contre des zones tenues par les rebelles ont été documentées en Syrie. La question de savoir qui était finalement responsable de ces attaques n'est pas définitivement tranchée. Les Etats-Unis et plusieurs autres pays occidentaux considèrent qu'il est prouvé que l'armée d'Assad a utilisé du sarin. La Russie et l'Iran ainsi que le régime syrien ont rejeté la faute sur les rebelles — Hersh a soutenu cette version au moins dans un cas concret.

Ce qui est surtout critiqué chez Hersh, c'est qu'il se réfère dans la plupart des cas à des sources anonymes. C'est devenu sa marque de fabrique au cours de sa carrière. Plus récemment, on a de plus en plus reproché à Hersh de ne pas être assez critique envers ses sources. Le fait qu'il ne se réfère parfois qu'à une ou quelques sources a également nui à la crédibilité de Hersh. Cela se traduit notamment par le fait que des médias renommés se voient proposer des articles de Hersh, mais les refusent régulièrement.

Bataille médiatique en vue

Il est également intéressant de voir comment l'article a été commenté. Le présentateur de télévision de droite Tucker Carlson a cité Hersh, mercredi, dans son programme du soir sur Fox News Channel – comme une preuve supplémentaire que Biden mentait constamment au peuple américain. Pourtant, avant le début de la guerre en Ukraine, l'Amérique de droite avait vivement critiqué le président américain pour ne pas avoir pris de mesures plus énergiques contre les gazoducs Nord Stream.

En revanche, les soutiens américains en ligne de l'Ukraine ont couvert le journaliste d'investigation de critiques et de moqueries. Il semble ainsi difficile d'imaginer que l'actuel secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, soit une personne de confiance des services secrets américains depuis la guerre du Vietnam, qui s'est terminée en 1975, comme l'a affirmé Hersh. Le Norvégien est né en 1959, il n'avait donc que 16 ans lors de la chute de Saigon. (avec Renzo Ruf et jah)

La Russie serait prête à déployer son «super char»
Video: watson
8 Commentaires
Comme nous voulons continuer à modérer personnellement les débats de commentaires, nous sommes obligés de fermer la fonction de commentaire 72 heures après la publication d’un article. Merci de votre compréhension!
8
Le Sénat français valide l'inscription de l'IVG dans la Constitution
Plébiscitée par la gauche, l'opinion publique et les associations de défense des droits des femmes, cette inscription aboutira lundi, à quatre jours du 8 mars, journée internationale du droit des femmes. Une date sera très symbolique.

L'inscription de l'IVG dans la Constitution a franchi mercredi son étape la plus délicate au Parlement français avec le vote favorable du Sénat, évacuant les derniers doutes entourant l'adoption définitive de cette réforme historique lors d'un Congrès convoqué lundi.

L’article