DE | FR

L'ONU adopte une résolution pour des départs «sûrs»

US soldiers stand in front of people evacuated from Afghanistan, at Ramstein Air Base, in Ramstein-Miesenbach, Germany, Monday, Aug. 30, 2021. The United States is using its military base in Ramstein, Palatinate, as a hub for the evacuation of shelter seekers and local forces from Afghanistan. (Uwe Anspach/dpa via AP)

Image: sda

Le texte adopté par le Conseil de sécurité de l'ONU grave dans le marbre les «engagements» des talibans, en faveur du départ «sûr» de ceux qui veulent quitter l'Afghanistan.



Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi une résolution gravant dans le marbre les «engagements» des talibans, en faveur du départ «sûr» de ceux qui veulent quitter l'Afghanistan, sans toutefois exiger la zone protégée évoquée par la France.

13 membres sur 15 ont dit oui à la résolution

Treize des 15 membres ont voté en faveur de ce texte rédigé par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni. La Chine et la Russie se sont abstenues.

Dans la résolution, le Conseil dit «s'attendre» à ce que les talibans tiennent tous leurs «engagements», notamment en ce qui concerne «le départ sûr» et «ordonné» d'Afghanistan «d'Afghans et ressortissants étrangers», après le retrait des Etats-Unis qui doit s'achever mardi.

Emmanuel Macron y croit

Dimanche, Emmanuel Macron avait déclaré que Paris et Londres allaient plaider à l'ONU pour la création d'une telle «safe zone» à Kaboul, notamment pour permettre la poursuite des «opérations humanitaires».

«Je pense que ce projet est totalement réalisable. J'ai bon espoir qu'il puisse trouver une issue favorable, je ne vois pas qui pourrait s'opposer à la sécurisation des projets humanitaires»

«Surtout des messages politiques»

Interrogés lundi, des diplomates à l'ONU ont expliqué qu'il ne s'agissait pas d'une «zone protégée» à proprement parler, mais plutôt de tenir les talibans comptables de leur engagement à permettre un «passage sûr» pour les candidats au départ.

«Cette résolution n'est pas opérationnelle, il s'agit surtout de principes, de messages politiques clés et d'avertissements»

Diplomate de l'ONU, interrogée par des journalistes

Selon Richard Gowan, spécialiste de l'ONU à l'organisation de prévention des conflits International Crisis Group, la résolution «adresse au moins un message politique aux talibans au sujet de la nécessité de garder l'aéroport ouvert et d'aider les Nations unies à acheminer l'aide».

Plus d'articles sur l'Afghanistan

Le président de l'Afghanistan a quitté le pays

Link zum Artikel

Les talibans contrôlent l'Afghanistan, des Suisses évacués

Link zum Artikel

4 points pour comprendre qui sont les talibans

Link zum Artikel

Suite à la défaite afghane, Trump appelle Biden à la démission

Link zum Artikel

Les Talibans multiplient les conquêtes et marchent sur Kaboul

Link zum Artikel

Joe Biden choisit une date symbolique pour retirer ses troupes d'Afghanistan

Link zum Artikel
Montrer tous les articles

La Banque mondiale ferme le robinet financier, fini les aides à l'Afghanistan

Après le Fonds monétaire international, une nouvelle institution internationale décide de ne plus soutenir financièrement l'Afghanistan.

La Banque mondiale a annoncé mardi avoir suspendu ses aides à l'Afghanistan après la prise du pouvoir par les talibans. Elle a appelé à explorer «les moyens de rester engagés pour continuer à soutenir le peuple afghan».

La porte-parole n'a pas indiqué quel était le montant des versements qui étaient programmés avant la prise de pouvoir par les talibans. La Banque mondiale menait jusqu'alors une vingtaine de projets de développement en Afghanistan. Depuis 2002, elle a fourni 5,3 milliards de …

Lire l’article
Link zum Artikel